Le Synode de 1987: expérience et bilan

R. P. Georges CHANTRAINE
Les religions orientales - n°78 Juillet - Aout 1988 - Page n° 113

Un expert au dernier Synode romain apporte son témoignage et partage sa réflexion : souvenirs d'où émergent la complexité des mécanismes, la diversité de l'église universelle et surtout les enjeux que représentent, bien au-delà de l'actualité ecclésiale, la place et le rôle des femmes, des ministères et des mouvements.

 

Les souvenirs du Synode de 1987 sur la vocation et la mission des laïcs dans l'Église et dans le monde commencent sans doute à s'effacer. Je me propose non seulement de les raviver, mais de vous communiquer les souvenirs d'un témoin. J'ai eu en effet la chance et la grâce d'assister comme expert à ce Synode. C'est une expérience profonde, qui reste gravée dans la mémoire. C'est l'expérience de la présence du Seigneur Jésus dans son Église. Une telle expérience n'est pas réservée à ceux qui ont participé au Synode. Elle est destinée à tous les chrétiens et aussi, dans un certain sens, à tous les hommes. Avec votre concours, je m'efforcerai ici d'en faire part.

La presse a justement dit que le Synode avait traité de trois grands sujets : la femme, les ministères et les mouvements. De plus, il n'a cessé de considérer la relation entre l'Église et le monde. C'est le quatrième grand sujet. Avant de vous les présenter, je vous ferai entrer dans l'aula synodale et nous apprendrons à connaître les personnes qui s'y trouvent, puis le déroulement des travaux.

L'assemblée et son déroulement

Quand le Pape entre dans l'aula synodale, il voit devant lui 232 Pères synodaux, 20 experts et 60 laïcs. Il siège à la table de présidence. A sa gauche, Mgr Jean Schotte, secrétaire permanent du Synode. A sa droite, les trois présidents délégués : le cardinal E. Pironio, président du Conseil pour les Laïcs, le cardinal R.J. Vidal, des Philippines, qui a remplacé le cardinal Trinh van Can, archevêque de Hanoï, empêché de venir à Rome pour des raisons de santé, et le cardinal M.I. Lubachivsky, archevêque de Lvov (Ukraine). Ces trois cardinaux proviennent de trois continents différents : Amérique, Mie, Europe. A la gauche de Mgr Schotte, le cardinal H. Thiandoum, archevêque de Dakar, qui représente un quatrième continent, l'Afrique, et qui est le rapporteur du Synode, Mgr P. Eyt, archevêque coadjuteur de Bordeaux, qui est secrétaire général de ce Synode, et deux experts laïcs nommés secrétaires spéciaux adjoints : Mlle M. da Graça Sales et M. J.-L. Dherse. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 18

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
religions orientales - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger