Il est ressuscité

N° 39 Janvier - Février 1982 - Page n° 59

Frère Antonio SICARI Vers la Résurrection par l'eucharistie

C'est notre propre résurrection qu'annonce la Résurrection du Christ. Et c'est essentiellement l'Eucharistie qui nourrit, dans l'Église, la vie ressuscitée reçue au baptême.

 

« Si les morts ne ressuscitent pas, le Christ non plus n'est pas ressuscité ; et si le Christ n'est pas ressuscité, vaine est votre foi ; vous êtes encore dans vos péchés.» Telle est l'argumentation de saint Paul, lorsqu'il écrit aux Corinthiens (1 Corinthiens 15, 16). Elle nous laisse tout surpris, car nous aurions imaginé que c'est plutôt l'inverse qu'il faut déduire : « Si le Christ n'est pas ressuscité, nous ne ressusciterons plus non plus ; mais puisque le. Christ est ressuscité...» . Auquel cas tout le poids de la preuve retomberait sur l'analyse historique d'un événement effectivement survenu, dans la mesure où il est possible de le cerner et de le garantir1.

Ce dont les Corinthiens semblaient douter, au contraire, n'était pas tant de la Résurrection du Christ que de celle de leurs morts : quand bien même on ne remet plus en question le fait que Lui – fils incarné de Dieu – soit ressuscité, il ne s'ensuit pas encore que tous les morts doivent ressusciter.

En effet, si, l'on y songe, pourquoi donc devrions-nous ressusciter nous aussi ? Ce n'est pas d'aujourd'hui que la théologie s'est souciée de fournir une réponse : « Nous avons été ensevelis avec le Christ par le baptême dans la mort... afin que nous vivions, nous aussi, dans une vie nouvelle. Car si c'est un [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. Pour ce qui est de la polémique sur « l'historicité » de la Résurrection du Christ, nous partageons simplement ce simple jugement : «Si, par le mot 'historique' on entend indiquer un événement effectivement arrivé, gui a une réalité en soi et non seulement dans les expériences subjectives d'une personne ou d'un groupe, il est tout à fait certain que la Résurrection du Christ mérite cette qualification. Si, par le mot 'historique' on entendait au contraire un fait qui se situe purement et simplement dans les limites de l'événement humain et puisse être cerné et prouvé par les forces cognitives de l'homme, sans autre aide, alors l'attribution de ce terme à la Résurrection de Jésus serait impropre. Son mystère en effet transcende l'histoire et son intelligence est un don qui vient d'en-haut. Toutefois, il faut toujours se rappeler que l'homme ordinaire utilise habituellement les deux catégories de l'`exister' et du 'non-exister' et s'en tient à ces deux termes : pour lui un fait a existé ou n'a pas existé. C'est pourquoi refuser la qualification d'historique' à la- Résurrection du Christ par amour de l'exactitude terminologique peut engendrer des équivoques extrêmement insidieuses pour la vérité, et donc pour le salut.» (G. Biffi, Io Credo, Milan, 1980, 22).

Revue papier

La revue papier est épuisée , seul l'achat de pdf est disponible

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Il est ressuscité - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger