Croire l'Eglise

N° 212 Novembre - Décembre 2010 - Page n° 24

Mgr. Peter HENRICI Modèles philosophiques de l’Église à l’époque moderne

L’Église comprise en dehors de la Révélation apparaît comme une entité sociale et politique. Ainsi l’ont pensée Hobbes, Locke, Kant et Hegel. Ces ecclésiologies imprégnées par le protestantisme présentent aux yeux du théologien catholique une caricature de sa propre ecclésiologie fondée sur la Révélation. Ces modèles philosophiques de l’Église peuvent aider à mieux comprendre différentes représentations que se font de l’Église bon nombre de nos contemporains.

 

Ce n’est qu’à l’époque moderne que la doctrine relative à l’Église a pris la forme d’un traité théologique déterminé. Celui-ci a émergé avant tout dans une perspective apologétique, dans le cadre de la polémique avec la conception de l’Église qui était celle de la Réforme. C’est pour cette raison que l’on a vu apparaître au premier plan la justification de la hiérarchie et de la papauté. Du côté protestant, certains philosophes ont aussi, à la même époque, réfléchi sur l’Église, en partant de celle-ci comme entité sociale et politique. À l’instar de l’État, l’Église apparaissait comme une communauté d’hommes respectant certaines règles, communauté qui peut entrer en concurrence avec l’État. Ces philosophes complétaient cette compréhension sociologique de l’Église par des recours à l’Écriture sainte qu’ils interprétaient également dans une perspective philosophique et rationaliste. C’est ainsi que différents modèles philosophiques de l’Église sont apparus, parmi lesquels on peut distinguer quatre types fondamentaux. Ces modèles déterminent encore aujourd’hui profondément l’image de l’Église.

 

 

1. Thomas Hobbes

Thomas Hobbes peut être présenté comme l’initiateur de la réflexion philosophique sur l’Église, avec son chef d’oeuvre (rarement lu dans son intégralité) Léviathan, ou la matière, la forme et le pouvoir de la République civile et ecclésiale. En des temps troublés, au cours desquels on avait pu voir l’Angleterre se débattre dans des guerres, une révolution et une guerre civile, Hobbes avait pour projet d’assurer le pouvoir du souverain, sans avoir recours à la théologie féodale de la grâce divine.[...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 20

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Croire l'Eglise - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
L’ecclésiologie de communion au concile Vatican II-pages 75-82 - pdf 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier