Face au monde

N° 180 Juillet - Aout 2005 - Page n° 69

David L. SCHINDLER L’Eucharistie, la restauration de la Création et la mission des laïcs dans le monde

La vision libérale d'une communauté humaine pensée en-dehors de son environnement relationnel, conçue comme abstraction pure, délivrée de toute contrainte exigée par la relation à l'autre, porte en germe cette « culture de mort » dénoncée à plusieurs reprises par Jean-Paul II. Les communautés chrétiennes des sociétés occidentales marquées par le libéralisme doivent avoir le courage de proposer à leurs contemporains la vision d'une humanité qui ne peut être pleinement libérée que par l'adhésion à Jésus-Christ.

 

« La communauté n’est pas d’abord un objet de choix mais un don toujours déjà donné, qui appelle à rendre grâce et à donner plus encore. »

L’ecclésiologie de communion : un sens « nouveau » du monde et de la mission du laïc

L’ecclésiologie de communion du deuxième Concile du Vatican exige une compréhension « nouvelle » (et renouvelée), non seulement de l’Église, mais du monde lui-même. À la lumière du grand texte Gaudium et Spes, 22, nous pouvons dire que cette ecclésiologie récupère d’une façon organique la vocation trinitaire et eucharistique de la création en Jésus-Christ, approfondissant et transformant par là même le sens de la création dans son intégrité originelle et naturelle.

Christi fideles Laici définit le laïc en termes de « nouveauté de la vie chrétienne » reçue au baptême et au titre de son « caractère séculier » (CL,16). « Le “monde” est [pour le laïc] le lieu et le moyen d’accomplir sa vocation de chrétien, parce que le monde luimême est destiné à glorifier Dieu le Père dans le Christ » (CL,16). En bref, la présence laïque dans le monde, est, au sens propre, théologique et non pas seulement sociologique ou (socio)-éthique (voir
CL, 15).

Le sens de cette présence « séculière » et « mondaine » impliquée dans une théologie de communion montre alors une double unité de la finalité de l’existence laïque, en vertu de la vie nouvelle dans le Christ donnée dans le baptême : « restituer à la création toute sa valeur d’origine » et ramener toutes choses, dans et par le Christ et son Eucharistie, vers le Père, « afin que Dieu soit tout en tous » (1 Corinthiens 15, 28 ; Jean 12, 32) (CL, 15).

L’identité propre – et la mission – du fidèle laïc consistent, en un mot, à être une présence eucharistique au coeur du « séculier », une présence qui, précisément par son caractère supranaturel, restaure la juste signification séculière de la création, son intégrité naturelle, ou sa justa autonomia (sa juste autonomie) (GS, 36) en tant que créature. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 17

*Hors frais de port s'élevant entre 4 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Face au monde - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Peut-on confier à l'utilitarisme les problèmes de ce monde? Emmanuel PICAVET - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger