L'éducation chrétienne

N° 24 Juillet - Aout 1979 - Page n° 2

M. Claude BRUAIRE Transmettre la foi à l'intelligence

Transmettre la foi à des enfants, c'est indissolublement éduquer l'intelligence à la foi et la foi à la rationalité de son intelligence.  Tout le texte est joint

LES chrétiens ont à transmettre à leurs enfants l'héritage le plus précieux, la foi dans le Dieu venu en notre histoire. Ils savent que ce don qu'il faut donner est fragile, reposant sur la liberté incertaine, difficile d'accès, car lié à une tradition ancienne et complexe, vite épuisé dans les intérêts de la vie, oublié dans le cours du monde moderne... Mais ils savent aussi qu'ils ne peuvent garder la lumière dont ils n'ont pas la source, sans abolir le sens de leur propre existence. Malheur à nous si nous n'annonçons pas l'Évangile aux enfants.

Cependant, nous ne savons plus comment faire. Nous ne pouvons plus faire apprendre comme nous avons appris, répétant un formulaire catéchétique inassimilable. Mieux vaut, répète-t-on, l'apprentissage de la vie chrétienne, de la pratique effective de la charité. Et si l'intelligence doit être nourrie de la pensée de la foi, il faut attendre qu'elle devienne adulte. Après tout, l'existence chrétienne n'est pas une affaire intellectuelle.

Ainsi prenons-nous parti, consonnant avec une vieille conception pédagogique remise au goût du jour, pour une éducation sans instruction. Crainte d'imposer un savoir, de dénaturer les tendances « spontanées »,d'infliger une discipline artificielle. A quoi se mêle, malgré nous, le mépris pour l'intelligence de l'enfant, qu'insinue toujours le mythe du privilège de l'âge adulte hérité des philosophies du progrès. Au point de banaliser à l'extrême le message de Dieu dans la fastidieuse reprise de la bonne morale laïque en guise de catéchisme.

OUBLIERAIT-ON que notre religion n'est pas naturelle, qu'elle n'est rien sans une révélation difficile à entendre ? Sans doute savons-nous que la révélation de Dieu doit nous révéler à nous-mêmes, en vérité. Mais non sans la conversion de tout l'être, à quoi répu­gnent nos goûts et nos envies, comme les pensées communes des hommes.

Il faut donc apprendre, faire comprendre la parole de Dieu, exhausser l'intelligence à son sens singulier, livrer le contenu, sans mutilation, car la foi ne commence pas â moins. C'est difficile, c'est le plus difficile. Mais un enfant qui arrive comme un monde neuf vaut infiniment plus que tous nos efforts. Il faut nous-mêmes pénétrer toute une tradition théologique de l'Eglise où s'est continuée l'attestation de la révélation. Il faut savoir et faire savoir à toute intelligence qui s'éveille ce que Dieu a voulu nous dire de lui-même.

Alors seulement l'invocation du Dieu vivant peut venir dans les paroles de l'enfant qui apprend à prier comme le Christ nous l'a appris. Certes, tout langage peut se perdre en habitude de mots vides. Certes, le chris­tianisme n'est pas fermé comme une doctrine ésotérique. Il engage toute l'existence, mais parce que le Verbe est venu dire ce qu'est le divin, et non quelques confidences aléatoires et inoffensives. C'est bien pourquoi l'éducation a ici comme sa norme sacrée qui la juge et nous rend toujours à notre infirmité : élever toute l'existence, tout notre être d'esprit vers le seuil de la vie divine.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 8

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'éducation chrétienne - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger