L'idée d'Université

N° 225 Janvier - Février 2013 - Page n° 17

Père Jean-Robert ARMOGATHE Newman revisité

 Le livre du cardinal Newman, L’Idée d’Université (1851), est un classique. Cent soixante ans plus tard, il convient de le revisiter afin d’identifier les éléments valides qui peuvent aujourd’hui encore être intégrés dans une réflexion sur les Universités.     

Parmi les livres du cardinal Newman, L’idée d’Université est celui qui a connu le plus grand nombre d’éditions et de traductions1. Comme beaucoup d’écrits de Newman, L’idée d’Université est plus un titre qu’un contenu et rares sont ceux qui le citent en l’ayant lu. Il sert cependant de référence, un siècle et demi après sa publication.

L’idée d’Université pose trois types de problèmes : a) un problème textuel, que nous n’aborderons pas (certaines conférences ne furent jamais prononcées, et Newman a changé leur organisation en recueil à l’occasion de différentes rééditions) ; b) les circonstances historiques de sa composition, qui méritent d’être brièvement rappelées et sont nécessaires pour la juste évaluation de l’ouvrage2 ; c) le contenu même de l’ouvrage, qui appelle une réflexion sur les parties actuelles et les parties périmées, sur ce qui constitue un apport décisif à l’« idée d’université » et ce qui est purement conjoncturel. L’ouvrage est composite, son histoire textuelle est faite d’additions et de repentirs – mais surtout, fondamentalement, le malentendu tragique sur lequel reposait le projet irlandais d’université catholique a entraîné une constante distorsion du discours newmanien. Dès la genèse de ce projet, l’archevêque d’Armagh, Mgr Cullen, avait demandé à Newman de prononcer des conférences, dans le but de disqualifier les Universités « mixtes » (c’est-à-dire non confessionnelles) mises en place par les Anglais.

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. D’abord publiée en 1852 et 1858. La meilleure édition est celle introduite et annotée par I. T. Ker, Oxford, 1976. Les conférences de 1852, traduites par E. Robillard et M. Labelle en 1967 ont été rééditées en 2007 (Ad Solem, Genève) ; la seconde partie (« Les disciplines universitaires », conférences publiées en 1858) a été traduite par M.-J. Bouts et Y. Hilaire aux Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve d’Ascq, 1997. Nous citons ces traductions (I pour les conférences de 1852, suivi du numéro de la conférence et du § ; II pour celles de 1858). Il faut aussi utiliser les dix articles publiés par NEWMAN sous le titre Rise and Progress of Universities au t. 3 des Historical Sketches (1872), ainsi que le volume XVI des Letters and Diaries, Londres, 1965.

2. Colin Barr, Paul Cullen, John Henry Newman, and the Catholic University of Ireland, 1845-1865, University of Notre-Dame Press, 2003.

 

 

 

  

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 40

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'idée d'Université (en pdf) 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier