L’amitié

N° 229 Septembre - Octobre 2013 - Page n° 25

Thomas SÖDING L’amitié avec Jésus – Un motif néo testamentaire

L’amitié, louée depuis l’Antiquité et considérée comme la seule relation véritablement désintéressée, est-elle possible avec Dieu ? Il semble que non, car  elle suppose une relation de réciprocité et d’égalité. Impossible aux yeux des Grecs, elle est envisageable dans le judaïsme par l’intermédiaire de la Sagesse, mais seul le Christ permet à l’homme de devenir ami de Dieu, car c’est Lui-même qui l’institue comme tel, par amour, en donnant sa vie pour lui.

 

Existe-t-il une amitié véritable parmi les hommes ? L’antiquité tout comme les Temps modernes en sont persuadés1. Le désir d’amitié est profondément ancré en nous, et pas seulement chez les enfants : n’existe-t-il pas entre les hommes et les femmes, entre les époux, un amour qui n’est pas dominé par la sexualité, mais par la solidarité ? Qui ne fait concurrence ni à l’amour des parents, ni à celui des enfants, ni même à l’amour conjugal ? Existe-t-il une amitié d’élection qui repose sur la liberté, la sympathie et le penchant mutuels, qui ne nous oblige pas à renoncer à notre propre bonheur mais rend au contraire notre vie plus intense ? Ni l’antiquité, ni les temps modernes ne peuvent se passer du bonheur d’une telle amitié. C’est pourquoi toutes sortes de livres, anciens ou modernes sont remplis de récits d’expériences et de conseils pour aider à trouver ce bonheur. Existe-t-il aussi une véritable amitié entre Dieu et les hommes ? L’Antiquité n’en est absolument pas convaincue et les Temps modernes restent sceptiques à ce sujet. Dans quelle mesure Dieu s’intéresse-t-il à la vie d’un homme ? Dans quelle mesure aussi les hommes veulent-ils d’une proximité avec Dieu?
 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


 


1. K. Treu, Art. Freundschaft [Article Amitié] in RAC 8 (1972), pp. 418-434 ; A. Müller, Art. Freundschaft, HWPn2 (1972), pp. 1107-1107 ; J.-C. Fraisse, Philia. La notion d’amitié dans la philosophie antique, Paris, 1974 ; O. Kaiser « Lysis oder von der Freundschaft » (1980) in Der Mensch unter seinem Schicksal [L’homme sous l’emprise du destin], Studium zur Geschichte, Theologie und Gegenwartsbedeutung der Weisheit (BZAW 161 Berlin, 1985.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 39

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'amitié - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger