Biologie et Morale

N° 56 Novembre - Décembre 1984 - Page n° 91

Frédéric COMBY Ces vieillards qui ne peuvent plus mourir

Attestations

 Face au problème du jusqu'au-boutisme médical, il faut redécouvrir la véritable eu-thanasie, la « bonne mort », passage conscient de notre fragilité biologique à l'Amour du Père.

La première page, 91, est jointe.

« Ne troublez pas son âme.

Oh, laissez-le passer.

C'est le haïr que vouloir,

sur le chevalet de ce dur monde, l'étendre davantage ».

(SHAKESPEARE, Le roi Lear. acte V, scène 3).

CEST un sujet angoissant et difficile à aborder, mais il faut aujourd'hui le faire et bien regarder la réalité. La question angoissante dans toute la vérité du terme : «resserrement », «étouffement », parce qu'il s'agit de l'âge ultime, sans autre issue que notre fin biologique. Elle est difficile à aborder, et même dans une certaine mesure inexprimable parce qu'il s'agit, avant notre propre disparition, de celle de nos parents, de nos maîtres, de personnes estimées, aimées, qui sont nos racines. Inexprimable aussi comme le désir subconscient de la mort de l'autre qui nous laissera une place à la fois enviée et redoutée, ou peut-être nous libèrera, nous permettant enfin de vivre. Subconscient ou mauvaise conscience qui nous gêne pour accéder à un regard de justice, de vérité et d'amour. Mais il est important de prendre la mesure des modifications apportées au niveau des situations humaines par les progrès de la médecine............


 

 

 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 3

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Biologie et Morale - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
L'embryon est-il une personne? - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger