Littérature et Vérité

N° 235 Septembre - Octobre 2014 - Page n° 6

M. Patrick PIGUET Éditorial

Prétendre à la vérité peut paraître aujourd’hui naïf et relier cette prétention à la littérature outrecuidant et désuet. Mais si nous avons choisi ce titre c’est que l’enjeu de son écriture comme de sa lecture nous semble bien là. Ce choix s’enracine aussi dans un désir – peut-être un rêve : nous voudrions comprendre comment la vérité est présente à la littérature de notre temps, à l’intérieur des formes multiples qu’elle revêt. On dira qu’une revue confessante a beau jeu de vouloir toujours retrouver Dieu et les thèmes de prédilection du théologien là où Dieu est absent, mort depuis longtemps, voire tu – car il existe certainement une modernité qui demande le droit à ce silence, désireuse d’être  exemptée du devoir de se prononcer sur Dieu. Mais si la littérature engage de manière vitale notre rapport à la vérité, elle engage nécessairement notre rapport à la vérité ultime, celle qui accomplit et qui sauve. Encore n’y engage-t-elle pas à la manière de Sartre, en faisant des mots les signes d’un combat. C’est l’oeuvre de l’écriture elle-même, la quête dont elle est porteuse, qui engage l’esprit humain. Il n’est donc pas interdit de penser que l’Esprit de Dieu travaille de l’intérieur cet élan créateur. Pour autant, nous ne pouvons ignorer que ce lien établi entre les deux termes ne va pas de soi. 

En effet, si l’on entend par vérité la formulation abstraite de principes et que l’on pense qu’il n’y a de littérature que du particulier, le divorce est consommé d’emblée… Si l’autofiction représente le nec plus ultra de la littérature comme art de se dire sans les limites de la réalité biographique, que peut-on attendre d’elle en matière de vrai ? 

De même, si l’on exige qu’une oeuvre littéraire se fasse porte-parole d’une vérité dont elle ne ferait pas l’épreuve en sa forme-même, et qu’elle se soumette à des attentes peu respectueuses de ses exigences propres, il n’y aura de littérature que le nom, que les codes. C’est ce que redit avec force Roland Barthes dont on a voulu faire parfois l’épouvantail [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros! 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 39

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Littérature et Vérité (en pdf) - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier