L'examen de conscience

N° 241 Septembre - Octobre 2015 - Page n° 49

Pauline BRULEY C’est un excellent exercice. Il ne faut pas en abuser »

La réserve formulée par Péguy permet peut-être de situer à sa juste place l’examen de conscience tel que le conçoit le poète. Pour cela, la méditation sur le péché indénombrable et sur « l’abandonnement » de l’homme comptent autant que le point de vue audacieux construit par la prosopopée divine.

 

Les trois mystères de Péguy mettent chacun en voix une profonde réflexion théologique, sur les accords d’une bouleversante poésie. Le Mystère de la charité de Jeanne d’Arc est axé sur l’inquiétude, le Salut et le sacrifice du Christ. Le Porche du mystère de la deuxième vertu nous introduit au mystère de l’espérance. Enfin Le Mystère des saints Innocents ressaisit cette inquiétude et cette espérance avec une grande audace : du point de vue de Dieu le Père. C’est à partir de ce regard, perspective théologique et esthétique déterminante, que se dessine la juste pratique d’un examen de conscience selon Péguy. C’est pourquoi il faut considérer d’abord avec lui la tendresse du Père, pour comprendre ses prescriptions, dans le contexte du tournant du siècle, et voir comment se formule alors le jeu entre liberté et abandon spirituel.

1. Tendresse du Père dans la nuit

Les lecteurs du Porche et du Mystère des saints Innocents ne furent pas moins étonnés par les choix énonciatifs que par la nouveauté du langage poétique. Dans ces deux mystères, Madame Gervaise fait entendre une ample prosopopée de Dieu le Père. L’authenticité théologique de cette énonciation a été commentée par Hans Urs von Balthasar (« la forme de la théologie comme entretien trinitaire1 » constitue l’accomplissement de l’art du dialogue propre à la philosophie et à la poétique de Péguy) et Pie Duployé2 : Dieu parle le langage de l’homme. Mais il parle en tant que Créateur et comme Père du Sauveur. On ne peut comprendre le ton de Dieu dans Le Mystère des saints Innocents si l’on oublie qu’il est penché sur la Nuit du calvaire quand se clôt Le Porche du Mystère de la deuxième vertu :[...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 Hans Urs von Balthasar, La Gloire et la Croix, Styles, II/**, (trad. Robert Givord et Hélène Bourboulon), Aubier- Montaigne, 1972, p. 370. « Jamais chez Péguy il n’y a une vérité faisant abstraction des personnes ; mais seulement la vérité qui, reposant dans le sein de l’entente trinitaire, se développe en sortant de personnes, dans un entretien qui est aussi respectueux que tendre » (op. cit., p. 371).

2 La Religion de Péguy, Klincksieck, 1965, p. 297.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 6

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'examen de conscience (en pdf) - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier