L'examen de conscience

N° 241 Septembre - Octobre 2015 - Page n° 95

Père Étienne VETÖ La vie consacrée au défi de la mixité et de la communion des états de vie – L’exemple du Chemin Neuf

Beaucoup de nouvelles communautés religieuses offrent une forme de mixité et une communion de différents états de vie. Quelles en sont les conséquences sur la vie consacrée, et quel est le sens même d’une telle vie consacrée ?

 

Une des caractéristiques qui justifient le qualificatif de « nouveaux » ou « nouvelles » pour désigner certains mouvements ecclésiaux ou communautés nés dans les dernières décennies est qu’ils offrent souvent une forme de mixité et une communion de différents états de vie. Or cela ne peut pas ne pas être sans conséquence sur la vie consacrée, lorsqu’elle y est présente. Deux questions se posent alors. D’une part, le célibat pour le Royaume est-il compatible avec une vie qui comprend ce à quoi le consacré est précisément appelé à renoncer ? D’autre part, s’agit-il pour la vie consacrée simplement d’une situation nouvelle ou plus profondément d’une forme nouvelle, à l’instar de l’apparition au cours de l’histoire des ordres mendiants, de la vie religieuse apostolique ou de la vie religieuse féminine sans clôture ? Sans aucun doute faudrait-il aussi s’arrêter sur les crises et les échecs rencontrés par certaines communautés afin de comprendre à quelles conditions cette forme de vie est réalisable – voire si elle l’est tout court –, mais cela constituerait un dossier en soi, et il nous semble qu’il ne peut être pertinent tant que le sens même d’une telle vie consacrée n’aura pas été élucidé.

Le présent signet portera en particulier sur la communauté et l’institut du Chemin Neuf, puisque c’est ce que son auteur connaît de première main, mais il visera à rendre compte autant que faire se peut des formes de vie semblables dans d’autres mouvements et s’arrêtera donc surtout sur les éléments communs.

Quelques renseignements préalables peuvent être utiles. Le Chemin Neuf est né mixte, puisque ce sont quatre jeunes hommes (dont des prêtres) et trois jeunes femmes, tous célibataires, qui commencent à vivre et prier ensemble au 49, Montée du Chemin Neuf (Lyon), en 1973. Assez rapidement s’est mise en place une séparation des lieux de vie des hommes et des femmes, au sein de maisons communes. Deux ans plus tard se sont jointes les premières familles, en un tournant inattendu, mais qui s’est révélé conforme à la vocation initiale. Aujourd’hui, plus de 75 % des 2000 membres sont des couples mariés – les enfants ne sont pas membres, évidemment [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 6

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'examen de conscience (en pdf) - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier