Notre Père II Nom-Règne-Volonté

N° 244 Mars - Avril 2016 - Page n° 55

Tertullien Commentaire du Notre Père

 Après un prologue poétique sur la jeunesse de l’Évangile, puis des considérations générales sur la prière, Tertullien (IIe  siècle) propose un commentaire suivi de la prière du Seigneur.

 

Notre Père qui es aux cieux

L'Oraison dominicale commence par un témoignage rendu à Dieu et par un acte de foi quand nous disons : Notre Père qui es aux cieux. Nous prions Dieu, et nous proclamons notre foi, par cette invocation. Il est écrit : « À ceux qui l’ont reçu, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu » (Jean 1, 12). D’ailleurs le Seigneur appelle souvent Dieu, notre Père ; bien mieux, il nous a ordonné de n’appeler personne sur terre du nom de Père ; de réserver ce nom au Père céleste (Matthieu 23, 9). En priant de la sorte, nous obéissons donc à sa volonté. Heureux ceux qui reconnaissent le Père !

Dieu adresse le reproche à Israël, l’Esprit prend à témoin ciel et terre, en disant : « J’ai engendré des fils, mais ils ne m’ont pas reconnu » (Isaïe 1, 2). L’appeler Père, c’est le reconnaître comme Dieu. Ce titre est un témoignage de piété et de puissance. Nous invoquons aussi le Fils dans le Père. « Le Père et moi, dit-il, nous sommes un » (Jean 10, 30). N’oublions pas non plus l’Église, notre mère. Nommer le Père et le Fils, c’est proclamer la Mère, sans qui il n’est ni Fils ni Père. Ainsi, par un seul mot, nous l’adorons avec les siens, nous obéissons à son précepte, et nous désavouons ceux qui ont oublié leur Père2 !

L’expression Dieu le Père n’avait jamais été révélée à personne. Lorsque Moïse lui-même demanda à Dieu qui il était, il entendit un autre Nom. À nous ce Nom a été révélé dans le Fils. Car ce nom implique le Nom nouveau de Père. « Je suis venu au nom de mon Père » (Jean 5, 43). Et ailleurs : « Père, glorifie ton nom » ; et plus explicitement encore : « J’ai manifesté ton nom aux hommes » (Jean 17, 6). Nous lui demandons donc : [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 De oratione, Corpus Christianorum 1, 257-274. Traduction, sous-titres et notes d’A.-G. Hamman.

2 Le Commentaire de saint Cyprien à ce passage précise qu’il s’agit des juifs. Par ailleurs, Cyprien affirme plus nettement la maternité de l’Église : « Nul ne peut avoir Dieu pour Père, s’il n’a pas l’Église pour mère » (De l’unité de l’Église). 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 43

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre Père II Nom-Règne-Volonté - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Notre Père II Nom-Règne-Volonté - actif - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier