Notre Père II Nom-Règne-Volonté

N° 244 Mars - Avril 2016 - Page n° 95

M. Serge LANDES Notule, en manière de réaction au précédent article

Sans nier qu’une église vendue ou détruite es une réalité extrêmement pénible, l’auteur propose de réfléchir à partir de perspectives d’avenir spirituel. L’histoire biblique de la Présence de Dieu parmi son peuple – de la tente de l’Alliance jusqu’au nouveau Temple qu’est le Christ – fait que le rapport du chrétien à l’installation est  double : nous vivons bien ici, mais comme citoyens des Cieux. Soulignant les écarts entre la France rurale d’il y a peu et la France de la mondialisation d’aujourd’hui, il invite à apprécier les problèmes patrimoniaux sous un juste éclairage.

 

Ne savez-vous pas que vous êtes un temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, celui-là, Dieu le détruira. Car le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c’est vous. 1 Corinthiens 3, 16-17

Car la construction que vous êtes a pour fondations les apôtres et prophètes, et pour pierre d’angle le Christ Jésus lui-même. En lui, toute construction s’ajuste et grandit en un temple saint, dans le Seigneur ; en lui, vous aussi, vous êtes intégrés à la construction pour devenir une demeure de Dieu, dans l’Esprit. Éphésiens 2, 20-22

Simple opinion

Après un article précis, à l’objet nettement défini, techniquement informé, il y a quelque chose d’incongru à improviser non une réponse, mais une réaction – et à la rédiger surtout à l’optatif. Pire, le rédacteur de ces modestes lignes n’a ni doctrine pratique, ni politique ecclésiastique à proposer ; il n’est comptable de la gestion d’aucun bien d’Église et n’a pas la tâche harassante d’allouer de maigres ressources à des chantiers qui plaident souvent l’urgence.

Des églises vendues ou détruites, c’est une réalité extrêmement pénible ; il est bon d’en parler, pour que ceux qui peuvent agir le fassent. Oui, des réalités alarmantes sont là : ne serait-ce qu’au titre de la conservation du patrimoine, il est scandaleux que des monuments  importants soient négligés, voire laissés à l’abandon.

Faut-il pour autant dresser un tableau aussi noir de l’état présent du patrimoine chrétien en France ? Maintenir vivantes les églises est un souci constant de tous, clercs aussi bien que simples fidèles : je ne vois pas autant de signes de négligence ou de démission. Avant qu’un édifice ne soit désaffecté, il faut, d’ordinaire, beaucoup de temps. Le souhait aurait été de réfléchir à partir de perspectives d’avenir spirituel : si l’on se focalisait trop sur l’héritage architectural et historique, on risquerait de manquer d’imagination. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 43

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre Père II Nom-Règne-Volonté - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Notre Père II Nom-Règne-Volonté - actif - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier