La tradition

N° 253 Septembre - Octobre 2017 - Page n° 73

P Damien ARTIGES Livrer et se livrer – la tradition chez Karl Barth

Abordant le thème de la Tradition, Karl Barth rappelle que dans le Nouveau Testament « transmettre », c’est livrer Jésus Christ, en deux sens : comme transmission de l’Évangile ou comme trahison. Paul et Judas, tout opposés qu’ils soient, sont réunis par le choix premier de Jésus de se livrer soi-même.

 

La fin du chapitre de la Dogmatique de Karl Barth sur « L’élection gratuite de Dieu1 » comporte un long développement autour du thème de la « livraison » et de la « transmission », appuyé sur une enquête approfondie sur le sens du verbe paradounai dans divers textes du Nouveau Testament. Le fil de l’argumentation sur l’élection conduit à traiter ce thème : en effet, vis-à-vis de la figure de l’élu, individuelle ou collective, se profile celle du réprouvé, en laquelle se manifeste la logique mortifère du péché qui nie et rejette l’élection. Barth ne cherche pas à éluder ce difficile problème de la réprobation de l’homme pécheur. En partant du péché de Judas qui « livre » Jésus à la mort, en rappelant que le pécheur est inévitablement et justement « livré » à la réprobation par la colère de Dieu, il peut montrer aussi que la situation du réprouvé reste toujours subordonnée au choix premier de Dieu de « livrer » son propre Fils pour le salut de tous. Barth exploite ainsi habilement la pluralité de sens du verbe pour caractériser d’une part le péché de l’homme dans sa plus extrême gravité et dans ses ultimes conséquences, tout en situant d’autre part le sort du pécheur entièrement sous la lumière de la grâce salvifique. Dans les pages qui suivent, nous proposons de parcourir cet exposé de Barth sur « La destination du réprouvé » (§ 35, 4, p. 445-500) en cherchant à mettre en évidence le lien qu’il établit entre la « livraison » peccamineuse de l’homme et celle, vertueuse, de Dieu. 

1. Le problème de la réprobation

Avant d’examiner de plus près le propos de Barth sur l’acte de livrer, nous nous permettons deux remarques préliminaires. La première concerne le mouvement général du volume de la Dogmatique sur l’élection, dont l’exposé sur la réprobation forme la conclusion. L’objectif de Barth est parfaitement exprimé dans le titre de la première section : « L’élaboration d’une doctrine correcte de l’élection » (§ 32). Dans la pensée du théologien bâlois, le problème de l’élection est identique à celui de la prédestination : il s’agit de rendre compte d’un choix de Dieu par lequel se trouve déterminé d’avance le destin de sa créature humaine. La doctrine « correcte » n’est rien d’autre [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 Karl Barth, Dogmatique II.2, La doctrine de Dieu, ch. 7 (§ 32 à § 35), tr. fr., Genève, Labor et Fides, 1958. La première édition en allemand de ce volume est parue en 1942.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 36

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La tradition - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
La Tradition - couvertures - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger