La grâce du catéchisme

N° 262 Mars - Juin 2019 - Page n° 8

Mgr. Mathieu ROUGÉ Grâce du catéchisme et catéchisme de la grâce

Aujourd’hui comme hier, la transmission de la foi aux plus jeunes – le catéchisme – reste une des missions essentielles de l’Église. Ses évolutions récentes sont à l’image des aléas de la foi dans notre pays. On peut même dire qu’elles les cristallisent et les mettent en lumière : passage autour du concile Vatican II d’un apprentissage organique, presque unanime mais parfois formel sous la houlette exclusive des prêtres à une pratique interactive, relativement minoritaire et principalement prise en charge par des laïcs, des femmes surtout ; passage par une période d’engouement pour le « pédagogisme » des années 1970 à un nouvel enracinement biblique plus conforme à la lettre comme à l’esprit du Concile ; lieu contemporain de générosité et de créativité missionnaires remarquables qui peinent cependant à endiguer la chute des effectifs mais surtout de la foi dans une contexte de plus en plus sécularisé. 

On se rappelle la conférence, qui fit date mais aussi grincer quelques dents, prononcée par le cardinal Ratzinger à Lyon et Paris en 19831. Il est vrai qu’elle s’inscrivait dans le climat polémique suscité par la publication du recueil de textes Pierres vivantes en 1981. La revue Communio avait d’ailleurs pris part à ce débat par un numéro particulièrement tonique sur « le catéchisme », comportant des articles marquants de Hans Urs von Balthasar, Karl Lehmann, Marguerite Léna et Guy Bédouelle2. Le futur Benoît XVI y évoquait, avec une clairvoyance spirituelle et pastorale iconoclaste, le drame de l’homme contemporain qui « ne rencontre toujours que lui-même », la remise en cause  globale du rapport à la création et au Créateur, la réduction de la morale à la sociabilité. Il y critiquait, avec une certaine sévérité, « l’hypertrophie de la méthode en comparaison du contenu » et les limites d’un enseignement scripturaire se refusant à transmettre des expressions et des contenus dogmatiques. « L’effet de fraîcheur, regrettait-il, provoqué d’abord par le contact direct avec la Bible, ne fut pas durable ». 

La pars construens de cette conférence n’est pas moins riche que sa pars destruens. Le redouté préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi y manifeste l’actualité pérenne d’un exposé organique de la foi, du catéchisme comme genre littéraire et des « quatre pièces classiques et maîtresses de la catéchèse [qui] ont servi pendant des siècles comme dispositif et résumé de l’enseignement catéchétique » : la foi (le symbole), l’espérance (le Notre Père), la charité (le décalogue) et leur « espace vital » (les sacrements et l’Église). Il montre comment ces quatre dimensions s’abreuvent à la doctrine patristique des quatre sens de l’Écriture : « Il y a d’abord le [...]
 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 Joseph Ratzinger, « Transmission de la foi et sources de la foi », Documentation catholique 1847 (6 mars 1983).

2 « Le catéchisme », Communio VIII (1983 – n°1 [janvier-février]).

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
19.59 2.10 20.00 Stock: 96

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La grâce du catéchisme - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
La grâce du catéchisme - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier