Vieillir

N° 264 Juillet - Aout 2019 - Page n° 15

Mme Isabelle ZALESKI EDITORIAL: Faits et chiffres - Données de contexte

Le seuil d’entrée dans la vieillesse n’est pas facile à déterminer. Il n’est pas le même pour tous les individus en un temps et un lieu donnés. Et surtout, il a varié et évolue encore au fil des siècles et dans l’espace, suivant les conditions de vie et de travail qui permettent ou non d’atteindre communément un âge avancé, et aussi selon les cultures et les possibilités économiques.

Le phénomène devient extérieurement visible à certains signes (état de la peau, de la chevelure, de la musculature…), avant d’être subjectivement perçu, par-delà l’image renvoyée par l’environnement et plus ou moins acceptée, à travers le constat d’une altération des capacités d’abord physiques. Il est enfin socialement marqué, dans la plupart des pays développés de nos jours, non seulement par la cessation (souvent désirée et en tout cas obligée) d’activité professionnelle avec en échange une pension inférieure au salaire, mais encore par l’accès à certains droits : réductions dans les transports et les activités culturelles, suivi médical, etc.

Les administrations chargées d’assurer ces avantages et de gérer les mises à la retraite ont besoin de normes objectives, stables pour au moins une décennie. D’après la législation en vigueur, elles situent généralement aujourd’hui la limite entre 60 et 70 ans. Les exceptions sont nombreuses, en fonction du métier exercé ou de situations particulières. En raison de la démographie, la tendance globale est de reculer cette entrée dans le « troisième âge1 », formellement caractérisé par l’abandon d’emploi rémunéré permanent. Mais on sait que, dans les entreprises ainsi que dans les stratégies commerciales ou publicitaires, on classe dans la catégorie « seniors » à partir de 50 ans des gens qui se sentent pleinement valides et savent que la fin de leur carrière ne fera pas d’eux des vieillards du jour au lendemain. Pour prendre un autre critère, purement clinique et numérique, il est intéressant de noter que l’âge au-delà duquel on ne peut plus participer aux essais de nouveaux médicaments est couramment fixé à 65 [...]
 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 Les deux premiers sont traditionnellement la jeunesse et la maturité. On parle de « quatrième âge » lorsque des infirmités qui ne sont pas en soi mortelles rendent dépendant.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 90

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Vieillir - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier