Dieu unique

N° 269 Mai - Aout 2020 - Page n° 61

Jean-Robert ARMOGATHE L’unicité divine dans la tradition rabbinique

La confession de l'unicité divine (Deutéronome 6, 4) est au fondement de la liturgie publique et de la dévotion privée du judaïsme. Objet d'une grande richesse d'interprétations dans la tradition rabbinique, elle a évolué de l'affirmation de l'unicité à la défense de l'unité.

On sait l’importance, dans la liturgie de la synagogue, de la prière Sh’mâ Israël1, désignée par les premiers mots du verset récité : Écoute, Israël, l’Éternel [est] notre dieu, l’Éternel [est] un (Deutéronome 6, 4).

Dans le Livre saint, ce verset est attribué à Moïse, dans un long discours où il vient d’énoncer la seconde version des Dix Paroles (le « Décalogue »). Les versets suivants (Deutéronome 11, 13-21 et Nombres 15, 37-41) constituent comme un commentaire de ce texte initial. Il est récité dans la prière communautaire mais la piété des fidèles l’a aussi introduit dans la dévotion privée. Son commentaire fait l’objet d’une riche littérature dans la tradition rabbinique. Nous essayerons ici d’en donner une vue synthétique, forcément sommaire.

1. La tradition exégétique

Attribué à Moïse2, le précepte de la récitation biquotidienne de cette prière est contenu dans le texte lui-même :

Le matin [on doit dire] deux bénédictions avant [le Sh’mâ] et une après ; et le soir [on doit dire] deux bénédictions avant et deux après, une longue et une courte3.

L’exégèse rabbinique attache une grande importance aux lettres de l’alphabet – créées selon divers récits par D.ieu lui-même au dernier instant du sixième jour. On a noté que le premier mot du verset 4, sh’m [écoute], se termine par la lettre ‘ayin, tandis que la dernière lettre du dernier mot, é‘aD [un], est un dalet. Dans la graphie traditionnelle, les deux lettres sont habituellement plus grandes, et elles constituent le mot ‘èd [témoin] : on affirme de la sorte que par ce verset le fidèle énonce le témoignage par excellence, celui de l’unicité de D.ieu. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 Sh’mâ Yisroël dans la prononciation ashkenaze (Europe centrale).

2 Le Sifre Devarim (Pisqa’ 31) l’attribue plutôt à Jacob-Israël. Le Sifre Devarim est un midrash (ive s.) du Deutéronome, divisé en 357 pisqa’ot (chapitres) voir plus bas l’appendice.

3 Midrash Bereshit I 8.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
19.59 2.10 20.00 Stock: 47

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Rémi Brague: Un seul sauveur - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Dieu unique - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
couverture Dieu unique - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Axel Bühler : la naissance du monothéisme inclusif - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Anthony Giambrone : Interpretatio iudaica - Le monothéisme juif à l'époque du second Temple - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Jean-Robert Armogathe : L'unicité divine dans la tradition rabbinique - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Christian Julien Robin : Les noms du Dieu unique dans les religions de l'Arabie préislamique - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Geneviève Gobillot : Monothéisme biblique et coranique- Une approche intertextuelle du Coran - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Alberto Frigo : la trinité indifférente- L'évolution moderne des traités De Deo uno et De Deo trino - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Jean-Pierre Batut : Unicité de Dieu et paternité divine - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Cardinal Angelo Scola : Quel avenir pour les chrétiens ? - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Balazs Mezei : Miklos Vetö - Un philosophe à la recherche de la véritable nouveauté - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Jean-Luc Marion - Le phénomène de beauté - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier