La confession de la foi

N° 1 Septembre - Octobre 1975 - Page n° 57

Olivier COSTA DE BEAUREGARD Découverte scientifique et découverte spirituelle

La science sans la religion est infirme; La religion sans la science est aveugle. (Einstein, Idées et opinions).

 

Dans une lettre, mon ami Adolf Grünbaum, le philosophe des sciences de Pittsburgh, me demanda un jour comment, physicien théoricien et épistémologue, je pouvais être membre d'une église, et même d'une église aussi dogmatique que l'Église Catholique Romaine. Remettant à une prochaine rencontre un échange plus détaillé, je lui répondis qu'après tout c'était le peuple de ses ancêtres qui avait découvert le monothéisme, et qui, plus qu'Akhnaton, plus que Platon, avait reçu la Révélation du Vrai Dieu. Soit, me répondit-il, mais nous avons beaucoup changé. — Quoi donc, seriez-vous matérialiste ? — Non certes, le matérialisme est intenable.

Sur quoi il esquissa une doctrine dont le nom est panthéisme; celle de Spinoza, celle d'Einstein, qui voit l'Univers matériel enveloppant un psychisme immanent, comme le vêtement d'une impersonnelle âme du monde. Et tel est bien, selon Mgr Fernand Guimet, de lumineuse mémoire, l'aboutissement d'une quête naturelle de la Vérité menée par une intelligence et un cœur d'homme.

Prenons donc acte, car c'est intéressant. Le droit usage du cœur et de la pensée — à dessein je parle comme Pascal, parce que l'organe spirituel qui est, en nous, celui de la recherche de la Vérité, de ce qui est, n'est pas, n'est pas du tout neutre et glacé comme le voudrait le « rationalisme » — le droit usage du cœur et de la pensée humaines, donc, discerne que la matière en évolution dans l'Univers ne saurait être à elle-même sa propre explication.

Spiritualiste indépendant, oui; ouaille d'un troupeau conduit par de dogmatiques bergers, non. Telle serait donc, si je l'ai bien comprise, la position de Grünbaum et de beaucoup d'autres chercheurs, scientifiques ou épistémologues, de par le monde. Et je reconnais bien le timbre de cette note; je connais bien, par moi-même, cette décision explicite de liberté à l'égard des préjugés qu'on garde éveillée au cœur de la recherche scientifique. Je concéderai donc que je veux bien — que je veux — adhérer au Dogme dans la mesure où je suis convaincu qu'il vient de Dieu, mais [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 

....

Revue papier

La revue papier est épuisée , seul l'achat de pdf est disponible

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
1- page 60 William CONGDON : Le visage du monde et la figure du Christ 19751060 - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
la confession de la foi - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger