La Prudence

N° 134 Novembre - Décembre 1997 - Page n° 78

R. P. Georges CHANTRAINE Visiteur de malades dans un monde pluraliste

Signets

Celui qui accompagne un malade peut adoucir sa solitude ou son désarroi, mais dans une société tournée vers le plaisir, il faut une immense délicatesse pour faire deviner Dieu à travers la souffrance. C'est en pratiquant le renoncement à lui même que le visiteur peut être le témoin de la vie éternelle.

LA personne qui accompagne des malades est mise en relation avec les souffrances et la maladie propres à chacun d'eux. Deux idées découlent de ce fait: 1) aucun malade ne souffre et n'éprouve le mal comme un autre; si le visiteur respecte le malade dans sa différence, le malade est plus aidé; 2) cette différence comporte un aspect biologique et un aspect psychologique, qui provient de l'intérieur du patient. Chaque malade est, en effet, une personne, c'est pour cette raison qu'il possède sa dignité et qu'il est digne de respect. Dès lors, tout se résume dans un seul principe et une seule conduite: on le respecte dans sa différence en respectant la dignité de sa personne.

Mon exposé montrera ce principe et cette conduite sous divers aspects. Le malade, ses proches, les médecins et les infirmières, les visiteurs veilleront en effet à mettre en œuvre des comportements qui soient dignes de la personne souffrante en particulier dans les situations que nous allons examiner.

1. Une médecine bien menée apporte un bienfait appréciable au patient: elle le soulage de ses souffrances, elle contribue à le guérir ou elle le prépare à la dernière épreuve. Toutefois, certaines pratiques médicales, appuyées sur une mentalité sociale diffuse, conservent‑elles actuellement intacte la dignité de la personne? Nos contemporains se sont accordé le droit de prendre possession du début de la vie humaine : c'est le droit de l'interruption volontaire de grossesse. Le comité consultatif de bioéthique est en train d'examiner en Belgique comment mourir doucement: il s'agit de prendre possession de la fin d'une vie. Une loi le permettra, on peut le penser, dans un avenir proche. Des savants viennent de faire des clones de moutons. Il ne faudra pas attendre longtemps avant qu'il ne soit possible de faire des clones humains. Des autorités civiles se déclarent prêtes à interdire le clonage de l'homme. Mais on se demande avec crainte ce que vaudra en fait une telle interdiction face à la capacité scientifique et technique. Les médecins prêtent certes le serment d'Hippocrate au début de leur profession. Voici une partie de ce serment:

Je dirigerai le régime des malades à leur avantage, suivant mes forces et mon jugement, et je m'abstiendrai de tout mal et de toute injustice. Je ne remettrai à personne du poison, si on m'en demande, ni ne prendrai l'initiative d'une pareille suggestion; semblablement, je ne remettrai à aucune femme un pessaire abortif. Je passerai ma vie et mettrai mon art dans l'innocence et la pureté 1.

Pourtant, des médecins violent à notre époque les inter-dictions qui concernent l'avortement et l'injustice et ils sont légalement prémunis contre leur serment.

Une question essentielle se pose dans notre société: quel est le prix de la vie d'une personne humaine face à la puissance que la technique scientifique met entre les mains des spécialistes de la santé? De nous dépend la réponse ‑ celui qui soigne ou visite les malades, gardera dans l'esprit le prix de la vie humaine. Il veillera dès lors à ce que soit respectée la dignité de la personne. Il la respectera lui aussi. Si des pratiques médicales tendaient à diminuer cette dignité ou en venaient à la menacer chez un patient, il faut oser rappeler que la dignité humaine est un bien absolu. Celui qui accompagne les malades est par situation plus conscient et il doit être plus conscient que chaque malade porte en lui, d'une manière ou d'une autre, sa propre valeur et en est responsable.


 
1. Grand dictionnaire encyclopédique, « Serment d'Hippocrate », t. 13, Paris, Larousse, 1985, 9513.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 20

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La Prudence - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Prendre le temps de comprendre - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger