Sur l’idée de religion civile : une actualité paradoxale

Bruno BERNARDI
Eglise et Etat - n°165 Janvier - Février 2003 - Page n° 73

La religion civile comme la religion naturelle appartiendraient-elles aux curiosités archéologiques de l'histoire de la philosophie des Lumières ? Et si nous vivions en fait à l'époque de la religion civile ? La réponse affirmative de l'auteur est une provocation à la réflexion.

L’idée de religion civile semble avoir connu le sort de ces espèces disparues qui sont au regard de l’évolution ce que l’on appellerait volontiers des essais manqués. Qui, mis à part quelques dix-huitiémistes, se souciera de cette curiosité historique qui n’a eu de consistance que théorique dans quelques pages célèbres de Rousseau ? Mon propos voudrait seulement suggérer que ce jugement, à bien des égards justifié, ne fait pas droit au pouvoir critique que pourrait bien avoir aujourd’hui pour nous l’idée de religion civile. L’espace qui m’est imparti interdit d’emblée toute prétention à l’exhaustivité. Je n’aurai pas même le loisir d’être nuancé. Je chercherai donc plutôt à avancer des propositions susceptibles de susciter la réflexion, dussent certaines d’entre elles paraître hasardées, d’autres paradoxales. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 14

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Eglise et Etat - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger