Juge et sauveur : une approche eschatologique

M. Jan-Heiner TÜCK
Le Christ Juge et Sauveur - n°205 Septembre - Octobre 2009 - Page n° 7

À la différence d’un juge humain qui tranche entre le bien et le mal et se veut impartial lorsqu’il édicte peines et récompenses, le Christ est le seul à pouvoir juger et sauver : parce qu’il connaît les abîmes du coeur humain et s’est engagé – jusqu’à la mort donnée par amour pour sa créature infidèle – à sauver ce qui était perdu. Seule une identification au Christ, rendue possible par son amour, peut permettre aux victimes de pardonner à leurs bourreaux.

Du caractère provisoire et nécessaire d’un discours théologique sur le jugement

Ce n’est qu’avec les plus grandes précautions que l’on peut parler du jugement en théologie. On ne peut prétendre s’abstraire de l’histoire et faire comme si on pouvait survoler et juger avec le regard de Dieu tout le tissu inextricable de l’histoire de la liberté, de la douleur et de la culpabilité humaine. On ne peut préjuger le jugement que la foi attend, de sorte qu’on peut se demander s’il est possible de parler du jugement tant qu’on ne l’a pas encore subi. Comment pourraiton, vivant dans l’histoire et sous les conditions de l’histoire, parler de la fin et de l’accomplissement de l’histoire sans encourir le reproche de vouloir anticiper indûment le Jugement dernier? La réflexion sur l’eschatologie est sans doute inévitablement provisoire et approximative. Là où la foi en un Dieu qui juge et comble le monde en plénitude s’estompe, d’autres autorités apparaissent qui se chargent volontiers de ce rôle. Grande est la tentation pour l’homme d’occuper arbitrairement la place de la dernière instance, surtout en ce temps «d’après la mort de Dieu». D’autant plus importante est la critique théologique qui puise sa force justement de ce qu’elle connaît le caractère provisoire de la pensée et de l’agir humains au regard de la fin et de l’accomplissement. La réflexion théologique sur l’eschatologie est indispensable aussi parce qu’il faut faire valoir d’une manière offensive ce que la foichrétienne offre d’espérance et de sens, à notre époque marquée par le foisonnement de ces religions nouvelles diffuses. Ces dernières remarques nous amènent déjà au cœur du sujet.

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 48

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Le Christ Juge et Sauveur- pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger