Éloge du cardinal Lustiger

Jean-Luc MARION
Le Mystère Pascal - n°207 Janvier - Avril 2010 - Page n° 165

Élu à l’Académie française le 6 novembre 2008 pour occuper le fauteuil du cardinal Lustiger, Jean-Luc Marion prononça l’éloge de son prédécesseur, lors de sa réception sous la coupole, le 21 janvier 2010.

 

 

 

Mesdames et Messieurs de l’Académie,

Que puis-je dire, à ce moment où pourtant il faut, plus qu’à tout autre, dire quelque chose ? Car ce lieu et tous ceux qui l’occupent me coupent la parole alors même que vous me la donnez. 

I

Il n’y a pas à s’en étonner : si chacun sait qu’entrer à l’Académie française constitue un honneur extrême, seul celui qui y prend effectivement séance éprouve de quel poids pèse cet officium qui s’empare de son bénéficiaire tout entier et, comme son habit, à défaut de l’immortaliser, le rigidifie à son service. Ainsi, je connais aujourd’hui l’épreuve de la plus grande modestie. Longtemps, à chaque doute sur mon travail, je me ralliais à l’adage : quand je me considère, je me désole, mais quand je me compare, je me console. Désormais, une fois admis au sein de votre Compagnie, Mesdames et Messieurs, chaque fois que je me comparerai, je me désolerai encore plus que si je me considérais.

Ou plutôt, je me comparerai pour apprendre de vous comment tenir le rang où vous a mis votre oeuvre. Et l’année de noviciat, que les [...]
 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
15.67€ 2.10% 16.00€ 27

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Le mystère Pascal - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
En quoi le mystère du Samedi saint est-il dramatique ? - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger