Editorial: La famille, ruine ou chantier ?

Père Jean-Robert ARMOGATHE
La Famille - n°237 Janvier - Février 2015 - Page n° 6

Selon les ethnologues, la famille est une institution sociale, juridique et économique, qui existe dans toutes les sociétés humaines.
La première page, 6, est jointe.

  Ses membres, unis par des liens légaux, économiques et religieux, respectent tout un ensemble d’interdictions et de privilèges sexuels et se trouvent liés par des sentiments psychologiques tels que l’amour, l’affection et le respect. Cette définition générale ne tient pas compte, cependant, du caractère équivoque de cette réalité sociale : le recours à la lexicologie est ici indispensable. De quoi parlons-nous ?
  Plusieurs langues partagent une même étymologie pour désigner cette réalité : la « famille », à rapprocher du latin famulus, le serviteur. Le paterfamilias (qui n’est pas nécessairement le père biologique) cimente l’unité d’un groupe comprenant la materfamilias, avec ses droits propres, les enfants (liberi) et les esclaves ou assimilés. Un cas particulier mérite d’être rappelé : la « famille » d’un cardinal est son entourage immédiat, qualifié par mens et dens (« l’esprit et la dent » !) : l’accord de subordination et la dépendance économique fondent la familiarité, avec des droits et des devoirs1. La famille est donc ici la
communauté d’intérêts.
  Mais on peut aussi recourir à une autre famille lexicale2, celle de a domus (« maison »), dominus, domestique …. Le nom de la « maison » est un des plus repérables dans les langues indo-européennes. On a longtemps voulu y voir un dérivé d’une racine signifiant « bâtir, construire ». Cependant les linguistes sont aujourd’hui à peu près d’accord : il n’y a qu’une homophonie (des mots différents qui se prononcent de la même manière) entre deux racines distinctes :  il apparaît que *dem (*domo), ‘maison’, en indo-européen comme en latin a une valeur exclusivement sociale3 ». Ce qui revient à parler en termes de relation – malgré l’étymologie inexacte, il s’agit bien de gens qui vivent « sous le même toit ».
  Ces deux définitions, provenant de deux familles lexicales distinctes, ont convergé aux origines du droit moderne, dans un grand texte juridique, fondamental, le Décret de Gratien, .............................


1 L. Ferraris, Prompta bibliotheca …, Paris, J.-P. Migne, 1852, s.v. familiaris, t.3, col. 1001-1010.
2 Benveniste 1969, t. I, p. 294 sv.
3 Ibid., t. I, p. 305.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 30

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La Famille (en pdf téléchargeable) - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger