L'apport de Hans Urs von Balthasar à la théologie fondamentale

Monsieur Hansjürgen VERWEYEN
La paix - n°257 Mai - Aout 2018 - Page n° 167

L’opposition entre Balthasar et Rahner permet de discerner les points focaux de la théologie balthasarienne, qui est un refus conjoint de la scolastique et du kantisme : toute chose s’éclaire dans la figure qui touche les sens (« esthétique théologique »), la gloire se manifeste dans la défiguration du Christ sur la croix, l’amour seul, enfin, est digne de foi.

 

1. Comment traiter cette question?

Il n’est pas facile de déterminer ce qu’Hans Urs von Balthasar a apporté à la théologie fondamentale: on ne peut pas se contenter d’organiser des fragments de son œuvre et de les commenter. Il faut recourir au précieux fil d’Ariane qu’Hans Urs von Balthasar nous a lui-même fourni dans ses Redditions de compte (Rechenschaft) en 1965. C’est là qu’il dit avoir eu l’idée d’une trilogie qui devrait « présenter dans une image aux contours assez bien définis ce qui est l’insurpassable de la réalité chrétienne pour l’homme d’aujourd’hui, tout aussi bien que celui d’hier1. » Il poursuit en disant: « Je ne conduirai en aucun cas à son achèvement [la trilogie] puisque sa première partie, une Esthétique théologique, requiert d’ores et déjà quatre forts volumes, derrière lesquels m’attendront certainement en vain la Dramatique et la Logique théologique ». Il ne fut pas prophète en cela !

Cependant, il faut prendre au sérieux les phrases suivantes dans lesquelles il caractérise La Gloire et la Croix : « L’Esthétique au moins devrait être une œuvre de long souffle, pour être en mesure de présenter quelque chose de plus unifié que les habituels ‘assemblages de petites choses’ présentées par une équipe sous des titres fallacieux de ‘Dogmatique’ ou de ‘Lexique théologique’ ou de ‘Mélanges’ … Car malheureusement, cent départs ne font en vérité aucun saut, et cent caractères détachés, aucune page qui vaille d’être imprimée ». On peut conclure de cela que l’Esthétique théologique, qui se considère comme « page valable pour l’impression » devait réaliser le projet d’une théologie fondamentale bien comprise dans la mesure où il s’agit d’y « présenter […] ce qui est l’insurpassable de la réalité chrétienne pour l’homme d’aujourd’hui, tout aussi bien que pour celui d’hier » (pp. 61 suiv.).

Selon Balthasar, il y a un lien étroit entre l’Esthétique théologique, ce coup de maître, et L’amour seul est digne de foi. Paru après les deux premiers volumes de La gloire et la croix2, en 1963, cet opuscule, quasiment inaperçu dans son œuvre, est capital. Dans Redditions de compte 1965, Balthasar considère que « cette dernière synthèse opérée entre de nombreux efforts tentés préalablement autour du sens et de la forme de la théologie, pourrait servir aussi bien comme interprétation de la Révélation chrétienne que comme [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


* Publié dans Logik der Liebe und Herrlichkeit Gottes, Hans Urs von Balthasar im Gespräch, Matthias Grünewald Vlg, 2006, pp. 386-400.

1 « Redditions de comptes » dans À propos de mon œuvre – Traversée, Paris, Lessius, 2002, pp. 61 suiv.

2 La Gloire et la Croix, les aspects esthétiques de la Révélation, t.1, 1: Apparition, Paris, Aubier, 1965.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
19.59€ 2.10% 20.00€ 29

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La paix - couvertures - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
La paix - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger