Le catéchuménat des adultes

N° 210 Juillet - Aout 2010*

Éditorial : Éric de Moulins-Beaufort : La joie de l’Église

Thème : Le catéchuménat des adultes

Patrick Descourtieux : Les Pères de l’Église, formateurs de catéchumènes

Dès les débuts du christianisme, la préparation des candidats au baptême a été structurée. Elle fut, pour les évêques, une activité très prenante, et pour les catéchumènes, un chemin exigeant. Des milliers d’enseignements donnés, les quelques-uns qui nous sont parvenus donnent une idée précise des thèmes déployés et de la visée de cette catéchèse. La conscience de cette richesse a encouragé le concile Vatican II à demander la restauration du catéchuménat.

Dina Rizk : Le parcours du catéchumène 

La démarche catéchuménale, en ses différentes étapes ici présentées, ne prépare pas aux sacrements mais prépare le catéchumène à devenir disciple du Christ. Elle rappelle à l’Église que l’on ne naît pas chrétien mais qu’on le devient et que la vie chrétienne est un chemin d’accompagnement mutuel sous la conduite du Christ.

Éric de Moulins-Beaufort : Au fil des rites catéchuménaux, quelques notes d’anthropologie chrétienne

Lorsqu’un adulte s’approche du baptême, son parcours déjà long est ponctué de rites qui dévoilent la compréhension chrétienne de l’homme. Le candidat, en effet, dans la puissance du choix de Dieu dont il bénéfi cie, est arraché au monde du péché et porté fraternellement et maternellement dans l’Église jusqu’au moment où il sera intégré dans la vie nouvelle. 

Luc Mellet : Le catéchuménat révélateur de l’être de l’Église

Le catéchuménat des adultes est devenu un élément à part entière de la pastorale de l’Église ; l’expérience de l’accueil des catéchumènes révèle l’Église à elle-même en lui faisant prendre conscience de la nouveauté absolue de ce qu’elle propose.

Attestation

Danielle B. : Entrer dans la vie chrétienne : un témoignage

Parcours concret d’une catéchumène, depuis la demande initiale du baptême, en 2003, et l’expérience vécue des différentes étapes du catéchuménat, jusqu’à la relecture de ce parcours une fois baptisée et entrée dans la vie chrétienne.

Signets

John Henry Newman« Biglietto » du 12 mai 1879

« Remerciement » que Newman prononça lors de la notification offi cielle de son élévation au cardinalat, où il pointe le danger de ce qu’on nomme aujourd’hui relativisme.

Guy Bedouelle : Libres réflexions sur la culture catholique dans la société française

Le regard porté par la société française sur la culture et les institutions catholiques est en train de se modifier. Une rétrospective historique analyse les conditions de leur naissance et de leur développement encadré par une législation laïque et centralisée. La nouvelle conjoncture appelle à la réfl exion et au débat sur ce que signifi e leur caractère « catholique ».

Dossier: Robert Spaemann

Stéphane Robilliard : Engagement et réflexion ; introduction à la pensée de Robert Spaemann

Présentation centrée sur les notions fondamentales de morale et plus spécialement sur la notion de personne, qui introduit les trois articles suivants où l’analyse philosophique, appuyée sur l’histoire des idées, rejoint les débats contemporains. 

Robert Spaemann et Holger Zaborowski : Un animal qui peut promettre et pardonner

Entretien sur la promesse qu’est, par essence, la personne et sur le pardon qui « recrée » celui à qui l’on pardonne.

Robert Spaemann : Comment as-tu pu faire ce que tu as fait ?

Contrairement à ce que l’on s’imagine actuellement, les sentiments de honte et de pudeur sont des expériences profondément et exclusivement humaines. Ils ne sont pas en soi moraux, mais rendent possible l’ouverture à la vie morale. 

Robert Spaemann : Dignité de l’homme et nature humaine

L’analyse des présupposés à partir desquels on peut parler de la dignité humaine montre son rapport à la liberté et à la notion de nature physique et psychique. Des exemples concrets illustrent le fait que la notion de respect inconditionnel de cette dignité doit être réfléchie.

La joie de l’Église

Éric de Moulins-Beaufort

« L’Église est dans les douleurs de l’enfantement jusqu’à ce que tous les peuples soient entrés dans son sein. » Méthode d’Olympe, Banquet, discours 8, c. 5


Le catéchuménat est la joie de l’Église. De plus en plus, cette joie est celle de tous les baptisés : les fidèles s’habituent à accompagner pendant le Carême les catéchumènes qui avancent vers le baptême et ils s’émerveillent des parcours variés, parfois impressionnants, qui conduisent tel homme ou telle femme à demander le don de la foi. Et ceux qui participent à la Vigile pascale et qui ont la chance d’y vivre des baptêmes, perçoivent bien qu’il y a là une joie qui les entraîne.

Les chiffres, évidemment, peuvent être lus dans un sens ou dans l’autre. 2 903 adultes baptisés cette année à Pâques en France et 9 538 qui se préparent : on peut se trouver encouragé par de tels chiffres, en progression constante (2 363 et 8 945 en 2001) ; on peut juger qu’ils ne représentent qu’une goutte d’eau à côté de la masse de nos compatriotes qui n’ont pas idée du Christ1. Sans doute vaut-il mieux ne pas chercher dans des statistiques de quoi se lamenter ou se rassurer : voilà, en tout cas, autant d’hommes et de femmes qui nous sont donnés comme des frères et des soeurs à un titre tout à fait nouveau. De manières très diverses, ils ont été conduits jusqu’au Christ et à l’appartenance visible à son Corps2. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. Pour en donner une idée : en 1996, 421 295 baptêmes d’enfants sur 765 000 naissances ; en 2001, 391 665 sur 774 000 naissances ; en 2006, 344 852 sur 780 000 naissances. 

2. Quelques précisions chiffrées aident à réaliser cette diversité. En 2010, 69 % de ceux qui ont été appelés à recevoir le baptême lors de la vigile pascale  étaient des femmes et 31 % des hommes. 78 % de ces « appelés » avaient entre 18 et 40 ans, 1 % seulement plus de 65 ans, proportion particulièrement basse. 81 % appartenaient à un milieu urbain et péri-urbain, 22 % se classaient parmi les ouvriers et personnels de service, 26 % parmi les employés du privé ou de la fonction publique. Un sur deux était issu d’une famille chrétienne, et même catholique, une moitié donc se convertissait venant de traditions religieuses autres ou d’une absence de religion. Dans le diocèse de Paris, parmi les 322 « appelés », 94 étaient d’origine africaine, 55 avaient des origines en Asie et 166 en Europe ; 157 avaient entre 25 et 40 ans. 

Signets

John Henry Newman« Biglietto » du 12 mai 1879

« Remerciement » que Newman prononça lors de la notification offi cielle de son élévation au cardinalat, où il pointe le danger de ce qu’on nomme aujourd’hui relativisme.

Guy Bedouelle : Libres réflexions sur la culture catholique dans la société française

Le regard porté par la société française sur la culture et les institutions catholiques est en train de se modifier. Une rétrospective historique analyse les conditions de leur naissance et de leur développement encadré par une législation laïque et centralisée. La nouvelle conjoncture appelle à la réfl exion et au débat sur ce que signifi e leur caractère « catholique ».

Dossier: Robert Spaemann

Stéphane Robilliard : Engagement et réflexion ; introduction à la pensée de Robert Spaemann

Présentation centrée sur les notions fondamentales de morale et plus spécialement sur la notion de personne, qui introduit les trois articles suivants où l’analyse philosophique, appuyée sur l’histoire des idées, rejoint les débats contemporains. 

Robert Spaemann et Holger Zaborowski : Un animal qui peut promettre et pardonner

Entretien sur la promesse qu’est, par essence, la personne et sur le pardon qui « recrée » celui à qui l’on pardonne.

Robert Spaemann : Comment as-tu pu faire ce que tu as fait ?

Contrairement à ce que l’on s’imagine actuellement, les sentiments de honte et de pudeur sont des expériences profondément et exclusivement humaines. Ils ne sont pas en soi moraux, mais rendent possible l’ouverture à la vie morale. 

Robert Spaemann : Dignité de l’homme et nature humaine

L’analyse des présupposés à partir desquels on peut parler de la dignité humaine montre son rapport à la liberté et à la notion de nature physique et psychique. Des exemples concrets illustrent le fait que la notion de respect inconditionnel de cette dignité doit être réfléchie.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 20

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Le catéchuménat des adultes (pdf) - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier