L'Église Apostolique

N° 217 Septembre - Octobre 2011*

Comment rendre compte du fait que les évêques succèdent aux apôtres sans interruption, au point de garantir par leurs personnes la permanence de la dimension apostolique de l’Église ? La notion de succession collégiale, mise en valeur par Vatican II dans Lumen gentium, permet d’éviter l’écueil qui consisterait à se focaliser exclusivement sur la succession individuelle aboutissant à chacun des sièges épiscopaux actuels. En même temps, un équilibre subtil est réalisé pour ce qui est de l’exercice du mandat ainsi conféré : chacun est responsable de toute l’Église, nul ne l’est sans les autres. Ainsi formulée, la succession échappe aux pièges du modèle autocratique comme du modèle démocratique.

Page Titre Auteur(s)
8 Editorial Denis DUPONT-FAUVILLE
11 Les Douze et la succession collégiale Une lecture de Lumen gentium Denis DUPONT-FAUVILLE
27 Ministère de la tradition » et « charisme de la vérité ». La signification théologique de la succession apostolique chez Irénée de Lyon et chez Augustin Andreas MERKT
43 Le Magistère au service de l’apostolicité de l’Église Hermann J. POTTMEYER
55 La dimension apostolique de l’Église dans le dialogue œcuménique Kurt KOCH
77 Les « notes » de l’Église en chaque chrétien Aldino CAZZAGO
97 Qu’est-ce que la théologie ? Joseph Ratzinger BENOÎT XVI
102 Sept pièces autour du Pater noster Prier le Notre Père avec les grandes orgues de l’Abbaye aux hommes Jean-Robert ARMOGATHE
113 L’école catholique en débat Étienne ROULLEAUX DUGAGE

Éditorial : Denis Dupont-Fauville

Thème: L'Église apostolique

Denis Dupont-Fauville : Les Douze et la succession collégiale  - Une lecture de Lumen gentium

C’est à travers la notion de « collège » que les Pères conciliaires ont abordé le problème de la succession apostolique. Quelles conséquences en ont-ils tirées quant au statut des évêques et à leur rôle au sein de l’Église ? L’examen du texte de Lumen gentium permet en particulier de voir comment, en tant que successeurs des Douze, les membres du collège épiscopal sont solidairement responsables de l’Église universelle et comment ils portent celle-ci en communion avec le pape selon la modalité des Églises particulières, où ils constituent, chacun pour sa part, le principe et le fondement visible de l’unité.

Andreas Merkt : « Ministère de la tradition » et « charisme de la vérité ». La signification théologique de la succession apostolique chez Irénée de Lyon et chez Augustin

Quelles sont les conditions pour qu’une révélation circonscrite dans le temps puisse demeurer durablement présente dans l’histoire ? Confronté à cette question, Irénée formula explicitement le concept de succession apostolique. Mais que recouvre cette expression ? Comment Augustin l’a-t-il comprise ?

Hermann J. Pottmeyer : Le Magistère au service de l’apostolicité de l’Église

La notion d’infaillibilité pontificale a émergé progressivement dans l’histoire de l’Église. Après la défi nition dogmatique énoncée par Vatican I (interrompu dans ses travaux), Vatican II a remis en lumière le rôle de l’ensemble des membres de l’Église dans la transmission et la consolidation de l’héritage des Apôtres.

Cardinal Kurt Koch: La dimension apostolique de l’Église dans le dialogue oecuménique

En dépit des rapprochements entre l’Église catholique et les Églises réformées qui ont eu lieu depuis Vatican II, subsiste un désaccord qui semble profond concernant la succession apostolique. Pour comprendre cette diffi culté, il faut retracer l’origine de cette notion et mettre en lumière les lignes de fracture qui se sont opérées au cours de l’histoire et qui ont abouti aux divergences actuelles.

Aldino Cazzago : Les « notes » de l’Église en chaque chrétien

Peut-on, sans contradiction, accepter Dieu et refuser l’Église ? Celle-ci est le signe et le moyen de l’union intime avec Dieu. C’est par le chrétien et particulièrement par le saint que l’Église se communique au monde. La notion
d’Église comme corps permet de ne pas réduire le thème de l’apostolicité à la seule succession apostolique.

Signets

Benoît XVI : Qu’est-ce que la théologie ?

Dans le discours prononcé à l’occasion de la remise du Prix Fondation Ratzinger 2011, Benoît XVI propose une réfl exion sur ce qu’est véritablement « la théologie », dont l’enjeu est la vérité, et revient sur le rapport entre la foi et la raison pour répondre à la seule question qui vaille : « ce en quoi nous croyons est-il vrai ou non ? »

Jean-Robert Armogathe : Sept pièces autour du Pater noster - Prier le Notre Père avec les grandes orgues de l’Abbaye aux hommes

Méditation qui nous amène au coeur de cette prière demandée à Jésus par ses disciples : prière de Jésus dans sa première partie, prière des disciples dans la seconde partie, très tôt intégrée dans la prière de la communauté et dans sa liturgie, elle s’est étonnamment conservée ; c’est celle que l’Esprit nous permet de prononcer et qui nous constitue ce que nous disons, les enfants du Père, l’unique Père de Jésus et de l’humanité.

Étienne Roulleaux Dugage : L’école catholique en débat

L’école catholique n’échappe pas aux crises qui frappent l’école et la société en général. Pour tenter de trouver des réponses, commençons par poser les bonnes questions : qu’est-ce qui justifi e aujourd’hui une école catholique ? Quel service peut-elle rendre et à qui ? Quel est le savoir essentiel, que la personne doit recevoir par legs, dès maintenant, et pour sa vie durant pour accéder à une humanité plus achevée ?

Éditorial

Denis Dupont-Fauville

 

Ainsi donc, la Tradition des Apôtres, qui a été manifestée dans le monde entier, c’est en toute Église qu’elle peut être perçue par tous ceux qui veulent voir la vérité. Et nous pourrions énumérer les évêques qui furent établis par les Apôtres dans les Églises, et leurs successeurs jusqu’à nous [,] ceux à qui ils confi aient les Églises elles-mêmes. [...] C’est là une preuve très complète qu’elle est une et identique à elle-même, cette foi vivifi ante qui, dans l’Église, depuis les Apôtres jusqu’à maintenant, s’est conservée et transmise dans la vérité. Saint Irénée de Lyon, Contre les Hérésies, III 3,1.3

 

Après son cahier 2010/6 sur « Croire l’Église », Communio poursuit l’examen des affi rmations du Symbole en consacrant un dossier à chacune des quatre notes que l’Église elle-même discerne à son propos dans sa confession de foi. Dernière de ces notes dans le Credo de Nicée Constantinople, l’Ecclesia apostolica fait aujourd’hui l’objet de notre premier dossier. Comme le rappelle le Catéchisme de l’Église catholique en son numéro 857, « L’Église est apostolique parce qu’elle est fondée sur les Apôtres, et ceci en un triple sens :

– elle a été et demeure bâtie sur « le fondement des Apôtres » (Éphésiens 2, 20 ; Apocalypse 21, 14), témoins choisis et envoyés en mission par le Christ lui-même (voir Matthieu 28, 16-20 ; Actes 1, 8 ; 1 Corinthiens 9, 1 ; 1 Corinthiens 15, 7-8 ; Galates 1, 1, etc) ;

– elle garde et transmet, avec l’aide de l’Esprit qui habite en elle, l’enseignement (voir Actes 2, 42), le bon dépôt, les saines paroles entendues des Apôtres (voir 2 Timothée 1, 13-14) ;

– elle continue à être enseignée, sanctifiée et dirigée par les Apôtres jusqu’au retour du Christ grâce à ceux qui leur succèdent dans leur charge pastorale : le collège des évêques, “assisté par les prêtres, en union avec le successeur de Pierre, pasteur suprême de l’Église” (Ad gentes 5) ».

Si toutes ces affirmations ne peuvent être reçues que dans la foi, la troisième est peut-être celle qui semble à nos contemporains la plus paradoxale. Comment, en effet, rendre compte du fait que les évêques succèdent aux Apôtres sans solution de continuité, au point de garantir par leurs personnes la permanence de la dimension [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Benoît XVI : Qu’est-ce que la théologie ?

Dans le discours prononcé à l’occasion de la remise du Prix Fondation Ratzinger 2011, Benoît XVI propose une réfl exion sur ce qu’est véritablement « la théologie », dont l’enjeu est la vérité, et revient sur le rapport entre la foi et la raison pour répondre à la seule question qui vaille : « ce en quoi nous croyons est-il vrai ou non ? »

Jean-Robert Armogathe : Sept pièces autour du Pater noster - Prier le Notre Père avec les grandes orgues de l’Abbaye aux hommes

Méditation qui nous amène au coeur de cette prière demandée à Jésus par ses disciples : prière de Jésus dans sa première partie, prière des disciples dans la seconde partie, très tôt intégrée dans la prière de la communauté et dans sa liturgie, elle s’est étonnamment conservée ; c’est celle que l’Esprit nous permet de prononcer et qui nous constitue ce que nous disons, les enfants du Père, l’unique Père de Jésus et de l’humanité.

Étienne Roulleaux Dugage : L’école catholique en débat

L’école catholique n’échappe pas aux crises qui frappent l’école et la société en général. Pour tenter de trouver des réponses, commençons par poser les bonnes questions : qu’est-ce qui justifi e aujourd’hui une école catholique ? Quel service peut-elle rendre et à qui ? Quel est le savoir essentiel, que la personne doit recevoir par legs, dès maintenant, et pour sa vie durant pour accéder à une humanité plus achevée ?


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 29

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'Eglise apostolique (en pdf) - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier