Aux sociétés ce que dit l'Eglise

N° 34 Mars - Avril 1981*

Jean-Luc Marion : Paradoxe sur une doctrine

Problématique

Paul Valadier, s.j. : Contestées et nécessaires : les interventions sociales du Magistère

Les polémiques sur la « doctrine sociale de l'Église » risquent de masquer la véritable question : Église du Verbe incarné, l'Église doit parler rigoureusement de toute la réalité humaine, y compris de la politique et de l'économie. Mais elle ne propose pas de doctrine directement appli-cable — sauf à risquer une idéologie. Elle éduque les hommes, en chaque temps, à prendre diversement mais sérieusement toutes leurs responsabilités.

Mgr Roger Heckel : Le statut spirituel de l'exigence sociale (L'enseignement de l'enseignement de Jean-Paul II)

L'Église, par le premier de ses évêques, intervient d'autant plus radicalement dans le domaine politique et économique, qu'elle peut et doit le faire au nom d'une vérité proprement théologique — l'homme « image de Dieu ».

Carlo Caffarra : Distinguer pour justifier : trois notions

Le magistère a le devoir de formuler l'essence de la Révélation comme d’en souligner les conséquences sur toute une vie communautaire. Les baptisés ont le droit d'élaborer des projets, divers et concrets, qui réalisent cette fin.

Intégration

Georges M.-M. Cottier, o.p. : La « doctrine sociale » de l'Église comme non-idéologie

En intervenant dans les questions sociales, le Magistère peut légitimer son droit à le faire au nom de la Révélation, ne développe pas une doctrine close, tient compte des sciences objectives, en appelle à la liberté et au discernement de chaque chrétien, admet la contingence des choses prudentielles, et se déploie en une éthique — bref, récuse tous les caractères auxquels se reconnaît une idéologie.

Jacques Racine : Sur l'origine et la rédaction de Rerum Novarum

L'encyclique de Léon XIII n'intervient pas comme un tardif manifeste social, mais s'appuie, en 1891, sur plus d'un demi-siècle d'efforts, d'initiatives et de réflexions de « catholiques sociaux » dans tous les pays industrialisés. Il est d'autant plus remarquable que, tout en reflétant certaines de leurs limites, Léon XIII les dépasse, parti-culièrement en reconnaissant le syndicalisme ouvrier.

Fernando Moreno : Genèse et fondements de la doctrine des droits de l'homme dans le Magistère pontifical moderne

Les récents développements d'une doctrine catholique positive des droits de l'homme ne doivent pas faire oublier ses origines dans Rerum Novarum et son développement constant chez tous les papes du XXe siècle.

Attestations

fr. Jean-Miguel Garrigues : « À la totale disposition de la société civile » : Jean-Paul 1er

En son bref pontificat, Jean-Paul Ier eut le temps pour l'essentiel : la miséricorde, qui donne au réel son vrai nom pour en discerner, derrière le péché qui le gâte, la bonté foncière ; le courage, qui appelle le faux par son nom pour en dénoncer la perversion intrinsèque.

Cardinal Bernardin Gantin : Jean-Paul II, aux peuples d'Afrique et d'Amérique latine

Un cardinal africain dit ce que les voyages apostoliques de Jean-Paul II apportent à la libération des pauvres et à l'identité propre des Africains et des Latino-Américains.

Signet

Peter Schmidt : La joie de croire

Dieu n’est pas un objet que la raison peut démontrer, mais la source de la seule joie qui nous donne une raison objective de vivre.

Paradoxe sur une doctrine

Jean-Luc Marion

Tandis que le monde entier constate, avec un mélange de jubilation retenue et d'exaspération surprise devant tant de vitalité imprévue, que les rares hommes qui puissent faire bouger un monde figé dans le désordre glaciaire de la catastrophe programmée appartiennent au Christ — je veux dire Walesa, Esquivel, Mère Teresa, Soljenitsyne, Wojtyla, et ceux que j'oublie, et ceux que le monde ignore provisoirement ou définitivement ; tandis que seul le successeur de Pierre peut parler avec une audience mondiale des véritables questions (et ne s'en prive pas), précisément parce que tous les autres pouvoirs sont à ce point prisonniers de quelques intérêts qu'aucun homme d'État ne peut plus, sans faire hurler de rire indigné, prononcer les mots de justice, paix, bien commun, liberté ou égalité, au point que devant cet homme sans divisions (blindées) ils ne paraissent plus que légers, divisés et enfantins ; tandis que le monde a un besoin vital d'un pape qui le fustige, l'interpelle, le guide en un mot vers cet exhaussement de lui-même que ce monde à la fois redoute et désire — qui ne s'en est pas physiquement aperçu lors de la vacance abyssale qu'a provoquée la mort étrange, providentielle et ténébreuse de Jean-Paul Ier, moment où le principe pontifical s'est fait reconnaître dans un long silence angoissé? — c'est à ce moment, dis-je, que nous autres, catholiques français et intellectuels, nous nous interrogeons gravement pour savoir si la « doctrine sociale de l'Église » est (a) possible, et ensuite (b) légitime.

Par exemple en ergotant sur son caractère idéologique ou non. Mais nous pourrions nous poser à nous-mêmes une autre question : dans quelle situation nous sommes-nous mis, pour qu'un fait massif et mondial ait si peu de poids à nos yeux ? La « doctrine sociale de l'Église » n'a peut-être pas le droit d'exister, mais elle parle à l'O.N.U. et à l'U.N.E.S.C.O. ; elle rassemble les pauvres au Mexique, en Afrique, au Brésil ; elle fait reculer le fascisme en Argentine et ailleurs ; elle reçoit, bon an, mal an, un prix Nobel chaque année ; elle fait remporter au syndicalisme une victoire invraisemblable et rare ; elle inspire la lutte pour les droits de l'homme ; elle oeuvre à modifier de l'intérieur les sociétés occidentales. Si, pour nous, la question la plus urgente consiste [...]

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Peter Schmidt : La joie de croire

Dieu n’est pas un objet que la raison peut démontrer, mais la source de la seule joie qui nous donne une raison objective de vivre.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 20

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Aux sociétés ce que dit l'Eglise - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger