L'Eglise : une histoire

N° 26 Novembre - Décembre 1979 - Page n° 69

Olivier CLÉMENT Athenagoras Ier, ou la tradition au coeur de la modernité

La vision centrale du grand patriarche de l'oecuménisme.

La première page, 69, est jointe.

Vers l'Occident planétaire et l'Orient intérieur

 

Athénagoras Ier avait le sentiment aigu que nous vivons une sorte d'apocalypse dans l'histoire où l'Orient et l'Occident prennent un sens nouveau. L'Occident ne peut plus se définir par les hautes cultures de l'Europe latine ou germanique, marquées par le génie de Rome et la Réforme. Il devient une « non-culture » planétaire qui, à travers les vastes déserts spirituels engendrés par la technique et l'idéologie, pose à l'humanité les questions ultimes. « Aujourd'hui l'histoire ne peut plus éviter les questions ultimes. La science, la technique, l'avènement de l'homme planétaire exigent une signification. L'humanité scrute les secrets de l'univers et heurte à la porte du mystère pour trouver Dieu ou la ruine s. A cette interrogation, seul peut répondre un christianisme réunifié, retrouvant, pour le martyre ou la transfiguration de l'histoire, toute la puissance spirituelle de l'Eglise indivise. L'Orient chrétien, envahi lui aussi par cette « non-culture » planétaire, n'a d'autre sens désormais que de porter, au-delà de ses limitations historiques, l'humble et tenace témoignage de cette Tradition, la certitude du Christ triomphant de la mort et de l'enfer pour offrir aux hommes l'Esprit « vivifiant ». « Notre très Sainte Eglise orthodoxe ne doit ni ne peut cacher le trésor de sa foi et la richesse de sa tradition, mais doit s'offrir au monde en esprit d'humble service, ayant pour but la transfiguration du monde dans le Christ ».

Le moment semble venu où, dans le monde chrétien, doit se réaliser la rencon­tre de la contemplation orientale et du sens occidental de l'histoire. L'Ortho­doxie doit aider l'Occident à retrouver ses racines « orientales » au sens spirituel du mot. L'Occident doit éveiller l'Orthodoxie aux angoisses et aux recherches contemporaines, aux exigences d'une rationalité ouverte et de l'éthique. Ensemble l'Orient et l'Occident chrétiens peuvent élaborer une spiritualité créa­trice, un divino-humanisme où le Père et le Fils, Dieu et l'homme, ne s'opposent plus mais s'unissent dans l'Esprit et la liberté.

Pour Athénagoras Ier, la rupture fondamentale dans l'histoire du monde chrétien s'est produite, du 11e au 13e siècle, entre l'Occident et l'Orient. Elle a mis la chrétienté dans une situation de « désintégration en chaîne .r. C'est donc cette rupture qui doit être réparée, et d'abord entre ses deux protagonistes, (p.69) Rome et Constantinople. Un rapprochement en profondeur entre catholiques et orthodoxes mettrait le monde chrétien dans une situation de « réintégration en chaîne », libérerait l'Orthodoxie de la pétrification hors de l'histoire et l'Occi­dent chrétien de la dissolution dans l'histoire, permettrait notamment à Rome d'accéder aux requêtes positives de la Réforme sans perdre le sens du mystère, la profondeur sainte de l'Eglise.

 

Le rapprochement de Rome et de Constantinople

…..

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 24

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'Eglise : une histoire - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger