La pauvreté

N° 67 Septembre - Octobre 1986 - Page n° 122

M. Jean DUCHESNE Réflexions nauséabondes

Les pays riches sont submergés par leurs ordures ; il arrive que les pays communistes les digèrent tandis que le tiers monde meurt de faim. Toute rationalité semble plier devant les lois de l'économie. Que peut dire la foi devant ces absurdités ridicules ou révoltantes?

 

On glane parfois, dans les culs de colonnes des journaux, des informations qui laissent rêveur. Celle-ci, par exemple : l'Allemagne de l'Ouest a passé un contrat plutôt inattendu avec l'Allemagne de l'Est. La politique n'a apparemment pas grande-chose à y voir. C'est un marché de plusieurs centaines de milliers de tonnes par an : des montagnes d'ordures, même pas toutes toxiques, ramassées à l'Ouest pour être expédiées par navettes ferroviaires, traitées et stockées définitivement à l'Est. 

Tout le monde y trouve son compte, paraît-il. D'un côté, on consomme, les poubelles s'emplissent presque plus vide qu'on ne peut les vider, la place commence à manquer et, comble du luxe, la réglementation draconienne contre la pollution interdit d'attendre que ça se tasse. De l'autre, on manque d'argent, on sait qu'il n'a pas d'odeur, les décharges ne sont pas près de déborder et, de toute façon, les écologistes, s'il y en avait, n'auraient pas droit à la parole.

Harmonieuse complémentarité entre des systèmes antagonistes dans une ère renouvelée de coexistence pacifique ? Non. Les communistes ne doivent pas être plus fiers de transformer leur territoire en dépotoir des « capitalistes » que ces derniers ne peuvent décemment s'enorgueillir de renoncer à traiter eux-mêmes ce problème ménager. Qui tirerait gloire de joindre les deux bouts en empilant chez soi les détritus des autres ? Et inversement, qui se vanterait d'être submergé par les immondices qu'on a soi-même produites ? 

Chacun peut commodément continuer d'incriminer le voisin. A l'Ouest, on pourra dire que c'est bien la preuve que le marxisme, s'il en arrive là, «ne marche pas », réduit les populations à une maigre subsistance sans agréments et constitue un échec flagrant. A l'Est, on pourra répondre qu'il n'est plus permis de douter que le monde qui se dit libre n'est plus capable que de répandre la pourriture qu'il exsude et qui le ronge, et qu'il n'est point de salut hors de la sage dictature du Parti unique. Ainsi de bons accords commerciaux ne mettent-ils pas [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 9

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La pauvreté - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger