La Transfiguration - Mémorial Eucharistique

N° 195 Janvier - Février 2008 - Page n° 9

R. P. Guy BEDOUELLE La lumière comme mystère

Éditorial

Le Thème de ce cahier invite à méditer, depuis la lumière du Thabor, sur la lumière comme mystère du divin et de la divinisation, sur le mystère du Christ qui est lui-même « lumière du monde ».

La première page, 9, est jointe.

DANS sa lettre apostolique du 16 octobre 2002 sur le Rosaire de la Vierge Marie, le pape Jean-Paul II a apporté une sorte de révolution, ô combien pacifique et théologique, à cette séculaire dévotion catholique. En effet, à la théodramatique en trois actes, proposée et adoptée à la fin du XVe siècle, des mystères joyeux, douloureux et glorieux, il suggérait d’ajouter « les mystères de la vie publique du Christ ». Il estimait opportun de méditer comment « le mystère du Christ se révèle à un titre spécial comme mystère de lumière : “Tant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde” (Jean 9, 5) [[Rosarium Virginis Mariae, Rome, Libreria editrice vaticana, 2002, p. 27.]] ». Ces « mystères lumineux » entraient dans l’architecture traditionnelle de la récitation du Rosaire, tout en s’insérant dans le rythme hebdomadaire de manière un peu moins évidente.

Il s’agissait du Baptême du Christ au Jourdain, puis des Noces de Cana, c’est-à-dire les deux composantes de l’Épiphanie, avec l’arrivée des Mages ; de « l’annonce du Royaume de Dieu avec l’invitation à la conversion » ; de la Transfiguration et enfin de l’institution de l’Eucharistie [[Ibidem, p. 29.]].

 

Comme le dit le texte, « la Transfiguration est le mystère de lumière par excellence. Selon la tradition, elle survint sur le Mont Thabor. La gloire de la divinité resplendit sur le visage du Christ, tandis que, aux Apôtres en extase, le Père le donne à reconnaître pour qu’ils l’écoutent (Luc 9, 35 et parallèles) et qu’ils se préparent (p.9)

... Bien différente de l’icône byzantine est la représentation que Raphaël a faite de la Transfiguration en 1520. Damian Dombrovski [[Voir « Le divin et l’humain dans l’oeuvre de Raphaël », p. 59]] la scrute, la commente et montre comment elle privilégie la dimension ecclésiale.

Un artiste contemporain, Ferrante Ferranti [[Voir « Photos et commentaires », p. 73.]], par la photographie de lieux qui vont de l’Occident à l’Orient, de Séville à Abou Simbel en Égypte, et dans la libre méditation du jeu de l’ombre et de la lumière, nous invite à découvrir dans notre monde ce mystère du divin dont il porte les traces. Saint Grégoire de Nazianze ne parle-t-il pas aux baptisés d’une « initiation à la vie de lumière qui est au ciel, comme des lumières qui secondent la Grande Lumière [[Oraison 39, In Sancta Lumina, 20, PG 36, 359.]]»? La Transfiguration indique le lieu, pour la vie chrétienne elle-même, de la rencontre de la Croix et de la Gloire, et le chemin pour retrouver notre vocation de lumière. (p.11)....

Guy BEDOUELLE

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
15.67 2.10 16.00 Stock: 19

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La Transfiguration - Mémorial Eucharistique - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
éditorial La Transfiguration - Mémorial Eucharistique - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger