La Bonté

N° 196 Mars - Avril 2008 - Page n° 15

Pierre GIBERT "Et Dieu vit que cela était bon" Tov (Genèse, 1)

Devant le mal qui habite l'homme ou qui l'assaille de l'extérieur, comment maintenir la bonté de Dieu et de la création ? Israël a dû surmonter la tentation du polythéisme pour rendre compte du mal dans le monde. L'affirmation d'un Dieu unique est le fruit d'une longue réflexion qui nous mène au seuil du Nouveau Testament, lorsque Jean explique : « Nul n'a jamais vu Dieu, (mais) le Christ nous l'a fait connaître. » (Jean, 1, 18.)

 

Dieu est-il bon ? Aussi saugrenue puisse-t-elle ici paraître, la question n’en est pas moins posée dans la Bible, par tel ou tel psalmiste, notamment incompréhensif devant l’épreuve du mal qu’il n’hésite pas à reprocher à Dieu (Psaumes, 44). Mais dans le chapitre 1 de la  Genèse, pareille question semble a priori déplacée : le Dieu créateur, qui constate Lui-même que sa création est « bonne », ne peut qu’être bon. Autrement dit, et cela ne saurait être contesté, à création bonne Dieu bon, tant il ne peut qu’aller de soi dans la foi, pour le chrétien comme pour le Juif, que Dieu a créé bonne sa création, ce dont l’homme est à son tour invité à faire le constat. Que la Bible en son intégralité s’ouvre sur un « récit de création » louant la bonté de cette création, paraît imposer d’évidence la bonté du Créateur. Mais les choses sont-elles aussi évidentes qu’il y paraît ?

Comme en semblable cas, l’affirmation, par le fait même d’être posée, manifeste qu’elle ne va pas nécessairement de soi, tant il est vrai qu’on affirme et démontre ce qui ne s’impose pas vraiment, ni immédiatement ni toujours. Passée cette première page de la Genèse, force est de constater que la bonté originelle de la création divine s’abîme dans les insatisfactions d’Adam, solitaire dans le jardin d’Eden (Genèse 2, 20), les tentations de transgression d’Adam et d’Ève, les malédictions divines contre Adam et Ève, puis contre Caïn (Genèse 3, 14-19 et 4, 11-12), comme dans la suite d’une histoire faite tout autant de bruit et de fureur, parfois divine, que de manifestations de bonté, fût-elle aussi divine. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 18

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La Bonté - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger