La liturgie

N° 20 Octobre - Décembre 1978 - Page n° 58

Edmond BARBOTIN Geste religieux et circulation du sens

Intégration

Parce qu'elle consiste d'abord en une action, la liturgie reprend à son compte toute la réalité humaine du geste. Or celui-ci, presque autant que la parole, produit et transmet le sens. Nos célébrations gagneraient sans doute à ne pas négliger cet enseignement de l'anthropologie philosophique.

La première page, 58, est jointe.

En préconisant "cette participation pleine, consciente et active aux célébrations liturgiques, qui est demandée par la nature de la liturgie elle-même et qui est, en vertu de son baptême, un droit et un devoir pour le peuple chrétien", le récent Concile a recommandé l'application de la pédagogie nécessaire à cet effet (1). Mais il est une condition fondamentale de la participation sans laquelle tous procédés pédagogiques seraient vains : l'unanimité de l'assemblée dans la foi et sur le sens de l'action commune, l'accord profond du prêtre et des fidèles sur la nature de la célébration, ses moyens et sa fin. Il ne s'agit pas là, qu'on le note bien, d'un consensus figé, d'un accord d'inertie nuisible à une expression vivante. Tout au contraire, cette unanimité seule rend possible l'échange de significations spirituelles par le moyen de gestes et de paroles, cette "circulation du sens » qui constitue ici la communion de foi entre hommes et avec Dieu même. Pour le montrer, quelques observations générales sur le geste et le rite sont d'abord nécessaires.

 

Geste et réciprocité

 

Face aux choses, le geste manuel de la prise est acte de connaissance : il explore le monde, le questionne, l'éprouve, l'incorpore, en quelque sorte, au sujet. Traitant du mime chez l'enfant, Jousse transpose le mot célèbre d'Aristote à propos de l'intellect : par le geste, « le petit Anthropos devient en quelque façon toutes choses » (2). Le lien est étroit, en effet, entre l'intelligence et la main, et le mime est jeu cognitif par excellence. Ainsi, que ma main questionne les choses ou se les approprie, j'intériorise le monde et me livre à lui, en reçois et lui impose (p.58).........

 

(1) Constitution Sacrosanctum Concilium, p. 14.

(2) M. Jousse, L'anthropologie du geste, p. 53 (cf. J. Madaule, « L'oeuvre de Marcel Jousse », Communio, , 7, p. 94-96).

 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 5

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La liturgie - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger