La liturgie

N° 20 Octobre - Décembre 1978 - Page n° 2

Hans Urs VON BALTHASAR La dignité de la liturgie

La valeur d'une célébration liturgique ne se mesure pas à la conviction ou à la satisfaction des participants, mais à la dignité de Celui qui s'y accomplit et l'accomplit. Aussi la communauté doit-elle se garder de célébrer autre chose — la beauté, ou elle-même.

La première page, 2, est jointe.

UN tel sujet ne peut être abordé qu'avec crainte et tremblement.

En effet, quelle liturgie conçue par les hommes serait « digne » de l'objet de leur vénération, alors qu'au Ciel tous les êtres se prosternent devant Lui, ôtent leurs couronnes et, dans un geste d'adoration, les déposent devant le trône de Dieu ? « Toi seul, Seigneur notre Dieu, tu es digne de recevoir gloire, honneur et puissance » (Apocalypse 4, 11). Si au ciel les créatures rendent à Celui « qui a créé l'univers par sa seule volonté » toute la dignité qu'elles ont reçue, à bien plus -forte raison, une communauté terrestre, composée de pécheurs, se jettera à genoux en un « Seigneur, je ne suis pas digne ». Si une telle communauté rassemblée pour la louange et l'adoration avait à l'esprit autre chose qu'un acte d'adoration parfaite et d'abandon total, par exemple sa propre édification ou une quelconque entreprise où il s'agirait autant d'elle-même que du Seigneur auquel hommage doit être rendu, elle se ferait d'elle-même, quand bien ce serait par naïveté, une idée étonnamment fausse.

Dans une religion simplement monothéiste, le geste de se prosterner est l'expression la plus parfaite du don total de sa propre personne, même dans une grande assemblée : quel chrétien peut regarder sans une profonde émotion la foule en adoration silencieuse dans une mosquée ? Dans une religion de l'Alliance, l'écoute de la parole de Dieu, de la Torah, sera au centre : Dieu parle, l'homme accueille la parole dans l'obéissance en cherchant dans son coeur comment il devra y répondre. Des rites symboliques peuvent s'y ajouter, comme le repas pascal pris debout en toute hâte pour refaire une dernière fois ses forces avant de partir pour le désert avec Dieu pour guide.

Puis, avec la religion du Dieu trinitaire, on a une extraordinaire transformation : ce n'est plus n'importe quel agneau mangé en famille mais « l'Agneau immolé depuis le commencement du monde »,

 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 5

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La liturgie - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger