Notre Père III: notre Pain

N° 250 Mars - Avril 2017 - Page n° 75

Père Bernard POTTIER La dynamique du Notre Père

  – Le commentaire de Maxime le Confesseur (c. 580-662)

 

Selon Maxime le Confesseur, le Pater nous fait parcourir de haut en bas toute la Création, depuis la Trinité créatrice en passant par les anges vers l’homme déchu, jusqu’au Malin qui veut nous empêcher de rejoindre notre Créateur. Cette vision contemplative amorce une dynamique ascétique et mystique de retour vers le Père, à l’image du Verbe qui, dans son abaissement, nous montre le chemin de la douceur et de l’humilité. La capacité de pardonner est alors l’indice de notre remontée vers Dieu.

 

Beaucoup d’articles des deux derniers numéros de Communio sur le Notre Père1 ont traité de telle ou telle demande du Pater. Le commentaire de Maxime le Confesseur vaut surtout pour le mouvement d’ensemble qu’il met en évidence dans cette prière2

Notre intention n’est pas d’abord de fournir un exposé d’érudition, mais plutôt de théologie spirituelle pour aujourd’hui, à partir des intuitions de Maxime. Plusieurs de ses développements seront donc laissés dans l’ombre ; nous nous concentrerons sur ce que Maxime peut nous apprendre sur la dynamique même de cette prière telle que nous la récitons aujourd’hui encore, au XXIe siècle.  

Les publications savantes sur Maxime ne cessent de se multiplier3, et atteignent une qualité étonnante. Les traductions en français de l’Expositio Orationis Dominicae ne sont pourtant pas encore nombreuses. Nous en avons repéré deux4. Cet opuscule est considéré comme l’un des plus anciens de l’activité littéraire de Maxime5, à un moment où sa théologie n’est pas encore complètement élaborée. Pourtant, il reflète déjà entièrement l’esprit propre, hautement spéculatif, si caractéristique de Maxime. En effet, il ne s’agit pas d’une oeuvre de jeunesse, puisque l’auteur devait avoir environ 50 ans. 

Un article déjà ancien6 présentait ce texte comme une mystagogie descendante. Il s’agit en effet, dans l’idée de Maxime, d’une présentation succincte de tous les mystères de la foi chrétienne, relus à partir de la kénose du Christ, qui permet notre propre divinisation : un mouvement de descente et de condescendance de Dieu donc, qui suscite en retour l’ascension de l’homme dans la familiarité trinitaire, sous la forme d’un véritable exitus-reditus. [...]
 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 Notre Père I 2015/2-3, Notre Père II 2016/2.

2 J.-R. Armogathe y faisait une allusion dans le numéro de 2016/2 p. 23-24.

3 Voir Peter Van Deun 1998-1999 et 2009.

4 Voir les traductions de la PG 90, 872-909 par Dalmais-Riou 1973 (celle que nous citerons et qui met en marge la référence à la PG 90) et par Touraille 1985 ou 1995 (reprise par Hamman 1995).

5 Il apparaît comme l’oeuvre 7 dans la liste de 91 oeuvres établie par Marek Jankowiak & Phil Booth 2015. 

6 Dalmais 1953. 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 47

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre Père III - notre Pain - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier