La paix

N° 257 Mai - Aout 2018 - Page n° 181

Père Denis DUPONT-FAUVILLE Les inflexions du motu proprio Omnium in mentem

Par le motu proprio Omnium in mentem, il y a bientôt neuf ans, le pape Benoît XVI, en harmonisant de façon apparemment technique deux canons du Code avec les textes du concile Vatican II, recentrait notre regard sur le diaconat, permettant du même coup d'ouvrir des perspectives parfois inattendues.

 

Les décisions encore récentes du motu proprio Omnium in mentem concernant le diaconat illustrent un aspect certes « technique » du Magistère, mais sont d’un grand intérêt. Elles témoignent des imperfections de certaines formulations, de la rigueur à exercer dans la mise en œuvre des décisions magistérielles et aussi des conséquences pastorales que des mesures apparemment de détail peuvent comporter.

 

1. Ce que décide le motu proprio

Le 26 octobre 2009, le pape Benoît XVI signait donc le motu proprio Omnium in mentem, rendu public par le Vatican dans le courant du mois de décembre suivant et contenant des modifications à apporter au code de droit canonique. Ces changements visaient, d'une part à adapter les canons définissant la fonction ministérielle des diacres, d'autre part à supprimer, dans trois canons concernant le mariage (1086 § 1, 1117, 1124), une incise dont l'expérience avait révélé la non idonéité.

Nous ne nous attacherons ici qu’à ce qui concerne le diaconat. En apparence, il s’agit d’un point de détail. Matériellement, d’ailleurs, l’intervention du pape est fort réduite. Elle se borne à modifier deux des canons du Code : pour le canon 1008, une phrase est sensiblement changée; quant au canon 1009, il se voit adjoindre un troisième paragraphe1 .

Notons d’emblée que cette décision présuppose que la rédaction antérieure était fautive, ou en tout cas  insuffisante2. La question consiste évidemment à se demander en quoi. Plutôt que de commenter au fur et à mesure les phrases du canon, ce qui reviendra aux futures éditions du Code, nous voudrions ici donner directement notre point de vue, non en tirant d’emblée les conséquences pastorales éventuelles de ce texte, mais en cherchant d’abord à en restituer la logique interne.

Les modifications introduites par Benoît XVI ont pour l’essentiel un double effet:

  1. Elles maintiennent la valeur sacramentelle de l'ordination  diaconale.
  2. Mais cette valeur sacramentelle n’est plus liée à une configuration au Christ Tête. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 La traduction française de Omnium in mentem a été donnée par la documentation catholique 107 (2010), pp. 362-363. L’original latin peut être consulté sur le site internet du Vatican. Voir aussi notre document annexe. Nous donnons notre propre traduction.

2 Comme le dit le texte du motu proprio : « Afin de réaffirmer plus adéquatement la doctrine sur les diacres de la constitution dogmatique Lumen gentium (n. 29) du concile Vatican II […] l’on doit perfectionner la norme canonique qui concerne cette même matière ». 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
19.59 2.10 20.00 Stock: 29

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La paix - couvertures - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
La paix -texte - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier