L'identité sacerdotale

N° 267 Janvier - Février 2020 - Page n° 99

Prof. Santiago del CURA ELENA Le caractère sacramentel du ministère ordonné — Sur quelques difficultés de compréhension, une approche théologique

Une étude détaillée de la tradition et du magistère permet de reconnaître comment le caractère sacramentel du ministère ordonné est essentiel à son identité. 

 

Dans la situation actuelle de l’Église catholique, les questions relatives à la signification du ministère ordonné, en particulier le ministère presbytéral, ne manquent pas. La question se pose dès qu’il s’agit de la mission et de l’évangélisation du monde occidental (post-) chrétien1.

Ce n’est pas en vain qu’elle représente un élément décisif pour la vitalité des communautés chrétiennes et pour l’avenir de l’Église elle-même.  Mais dans les conditions actuelles, un ensemble de facteurs rend plus nécessaire une réflexion théologique sur le thème : bien que minoritaire, il y a encore des séquelles de ce qu’on appelle la « crise d’identité2 », particulièrement ressenties dans les années post-conciliaires et perceptibles dans les diverses propositions qui furent avancées à cette époque3 ; à cela s’ajoute une pénurie croissante de prêtres disponibles (du moins dans la plupart des pays d’Europe occidentale), devenue chronique et difficile à résoudre4. Plus récemment, l’apparition de nombreux cas d’abus sexuels de la part de prêtres (et d’évêques) a conduit à se demander si la théologie même du ministère ordonné a pu y contribuer et a besoin d’une profonde réélaboration5 ; en même temps, le « cléricalisme » vilipendé, sans beaucoup de nuances, est devenu la principale déformation des pathologies ministérielles et l’objectif prioritaire des différentes réformes ecclésiales6. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 Join-Lambert 2012 et 2019.

2 Voir infra, note 23.

3 Del Cura Elena 2012 et 2013.

4 Borras 2 017, u ne é tude fondamentale.

5 C’est la question du collectif dirigé par Werden 2 019. Il y a sans doute bien des raisons pour repenser en profondeur la théologie du ministère ordonné et ses implications possibles ; mais sur certains points, il faudrait apporter des nuances que nous ne pouvons pas aborder ici. Mon information est partielle mais il semble que le débat s’est surtout développé dans le domaine germanophone, étendu au rôle du prêtre dans la célébration liturgique, l’ADN même de l’Église compris comme une violence structurelle, jusqu’à tenir l’Église pour « une organisation de malfaiteurs » (eine Täterorganisation, expression de Mgr Georg Bätzing, évêque de Limburg) ; voir à cet égard Kranemann 2019, Hoping 2019, Gerl-Falkovitz 2019, Bauer 2019.

6 Dans la situation actuelle, où le « cléricalisme » représente une espèce de bouc émissaire pour tous les maux et abus cléricaux, une meilleure précision est exigée pour ce mot : il faut distinguer entre la constitution apostolique de l’Église (dont le ministère ordonné fait partie) des déformations, pathologies, abus et manipulations (voir les indications éclairantes de Schmidt 2019).

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 65

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'identité sacerdotale - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
L'identité sacerdotale - couverture - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger