Lorsque tomberont tous les masques et seront dévoilées toutes les injustices

Helmut HOPING
La seconde venue du Christ - n°219 Janvier - Avril 2012 - Page n° 57

À propos du jugement de Dieu sur les hommes. La justice divine est instrument de salut, elle en est même une condition. La « colère de Dieu » est l’expression de son amour. Pour penser le lien – et la différence – entre jugement particulier et jugement général, il faut supposer que le temps de l’homme et l’éternité de Dieu s’interpénètrent grâce à l’Incarnation du Fils. Ce qui ne résout pas entièrement la question de la damnation, si ce n’est, à la suite de Balthasar, en affirmant la nécessité d’« espérer pour tous ».

 

Au cours de l’histoire, la notion de jugement de Dieu sur les hommes a été associée, durant une longue période, à un arrière-plan d’angoisse et de menace, introduit comme moyen de répression disciplinaire de la part de l’Église, et associé à un avantage économique (trafic des indulgences). L’enfer permettait de prendre sa revanche vis-à-vis d’êtres humains déplaisants ou détestés. Et cependant, en tant qu’héritage de l’apocalypse juive, l’idée d’un jugement divin conduit à une justice globale, à laquelle personne ne peut se soustraire, pas même – et encore moins ! – par sa propre mort. Dans les temps modernes, l’idée d’un jugement dernier s’est peu à peu estompée au profit d’une individualisation de la foi chrétienne, orientée avant tout vers le salut de l’âme, tandis que l’histoire du monde et son achèvement étaient abandonnés au sécularisme de la pensée révolutionnaire. Aujourd’hui on ne parle quasiment plus de jugement divin. Dans l’annonce de la Parole, on ne parle plus des « fins dernières ». La conscience qu’il faut à la fin rendre des comptes devant Dieu pour sa propre vie s’efface de plus en plus. Nous ne devons pas plus nous accommoder de cet état des choses que d’une foi diffuse en la survie après la mort, qui se rencontre de plus en plus, même parmi les chrétiens1.
 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. Voir l’exhortation de l’archevêque Ludwig Schick (Bamberg), dans une homélie du 7 octobre 2011 à la fi n de la session d’automne des évêques allemands à Fulda et, dans ce numéro, l’article de Pavel Vojtéch Kohut. 


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
17.63€ 2.10% 18.00€ 29

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La seconde venue du Christ (en pdf) - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger