Qui écrit ? Petite histoire de l’inspiration

« Dieu est l’auteur de l’Écriture sainte » : voilà une proposition qui traverse toute l’histoire de l’exégèse, et sur laquelle un consensus semble être établi. Mais cette unanimité de surface cache des interprétations différentes, voire contradictoires. Que faut-il entendre, en effet par « être auteur » ? Qui écrit l’Écriture ? Du IVe siècle à Vatican II, voici une petite histoire de cette formule.


« Le Père a donné la Loi et les Prophètes, et les ayant donnés, il les a forcés par l’Esprit Saint à dire le Verbe, en sorte qu’ayant reçu le souffle de la puissance du Père, ils annoncent la décision et la volonté du Père. » Hippolyte, Contre Noët, 11

Dieu est l’auteur de l’Écriture sainte » : voilà une proposition qui traverse toute l’histoire de l’exégèse, depuis le ive siècle jusqu’à Vatican II, et sur laquelle un consensus général semble être établi. Mais cette unanimité de surface cache des interprétations différentes, voire contradictoires. Que faut‑il entendre, en effet par « être auteur » ? Qui écrit l’Écriture ?

Qu’en disent les Écritures ?

La réponse n’est pas donnée par les Écritures elles‑mêmes : certains écrivains sacrés semblent avoir eu conscience d’être « inspirés1 », tandis que d’autres ignorent cette question2. En général, l’Ancien testament enseigne bien parfois que Dieu fait un devoir à l’écrivain, souvent un prophète, d’écrire – mais rien n’indique que Dieu soit formellement l’auteur de l’écrit. C’est pourtant cette inspiration prophétique qui a longtemps servi de référence pour expliquer l’inspiration biblique. Si le Nouveau testament suggère le caractère divinement inspiré de l’Ancien, deux ou trois textes en précisent le statut (il s’agit bien ici, évidemment, de l’inspiration de l’Ancien testament) : 

2 Timothée 3, 16 : Toute l’Écriture est inspirée par Dieu ; elle est utile pour enseigner, dénoncer le mal, redresser, éduquer dans la justice. 

Nous donnons ici la traduction liturgique catholique, mais cette traduction cache deux écueils : 

a ‑ est‑ce « toute l’Écriture » qui est inspirée, ou bien, comme dans la Bible de Jérusalem et dans la Traduction oecuménique (TOB3) [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros! 

 


1 Exode 17, 14 ; Isaïe 8, 1 ; Habacuc 2, 2‑3 ; Sagesse 7, 15 ; Apocalypse 1, 10 et 22, 18. 

2 2 Macchabées 2, 24 ; Luc 1, 1‑4 ; Jean 20, 30‑31. 

3 La TOB propose aussi de lire : « toute Écriture inspirée de Dieu est utile … »


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71€ 2.10% 14.00€ 48

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'inspiration des Ecritures (en pdf) - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger