La fragilité de la chair selon Saint Paul

M. Olivier BOULNOIS
La chair - n°283 Septembre - Octobre 2022 - Page n° 17

La chair, telle que saint Paul la présente, ne désigne ni le corps ni la sexualité. Elle indique la totalité de l’homme, en tant qu’il est faible, fragile, enclin à la convoitise, capable de pécher, soumis au monde et tourné vers la mort. Mais à partir de la résurrection de Jésus-Messie (Christ), elle peut recevoir l’Esprit, et être conduite par lui vers Dieu.

Olivier Boulnois   La fragilité de la chair selon saint Paul 

“We are all men, in our own natures frail, and capable of our flesh” (Nous sommes tous hommes, fragiles par nature, et soumis à la chair) Shakespeare, Henry VIII, V, 3

Maurice Leenhardt, missionnaire protestant et anthropologue en pays kanak, rapporte avoir demandé à un Calédonien ce que lui avait apporté le christianisme : la notion d’esprit ? une forme de spiritualité ? Celui-ci répondit : « Vous ne nous avez pas apporté l’esprit. Nous savions déjà l’existence de l’esprit. Nous procédions selon l’esprit. Mais ce que vous nous avez apporté, c’est le corps 1 ». Le propre du christianisme n’est pas de proposer une théorie de l’esprit, mais une pratique de la chair et du corps. Qu’est-ce qu’être un homme ? Et quelle est notre destinée ? — C’est à ces questions fondamentales que Paul répond lorsqu’il s’efforce de penser la chair. Mais, comme disait Hegel, « ce qui est bien connu [...] n’est pas connu 2 ». C’est particulièrement vrai de saint Paul, car nous avons perdu le centre de perspective qui était le sien : nous le lisons de façon anachronique, tel qu’il a été reçu ensuite dans l’Église, comme n’étant ni juif, ni grec, mais chrétien. Or s’il adhère au Messie (Khristos), et s’il est bien « messianiste » (khristianos), il se situe avant que le christianisme se sépare du judaïsme : c’est un judéen (ioudaios) messianiste. Paul est à la fois, et de manière indiscernable, totalement juif (par la religion) et totalement grec (par la culture). Cette remarque élémentaire a des conséquences majeures pour notre interprétation : nous ne pouvons opposer la pensée de Paul, ni au judaïsme, ni à l’hellénisme, pas plus que nous ne pouvons, dans ses écrits, opposer ces deux aspects entre eux. Cette situation herméneutique a une conséquence immédiate sur la compréhension du concept de chair. Paul emploie tantôt le vocabulaire biblique de la chair (sarx), tantôt le vocabulaire philosophique du corps (sôma). Or si l’on considère que Paul est seulement ou...

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter en ligne le numéro ou vous abonner pour recevoir les prochains numéros.


 1 Maurice LEENHARDT, Do Kamo. Le mythe et la personne dans le monde mélanésien, Paris, Gallimard, 1971 (1re éd. 1947), p. 212

 2 HEGEL, Phénoménologie de l’esprit, trad. J. Hyppolite, Aubier, Paris, 1941 (I, 28).


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71€ 2.10% 14.00€ 48

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La chair - pdf 7.84€ 2.10% 8.00€ Ajouter au panier
edito Emmanuel Housset- l'endurance de la chair - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Boulnois-la fragilité de la chair selon Saint Paul - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
J de Dieuleveult- de la concupiscentia carnis à la chair du Christ - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
C.Raveton- l'ascension chrétienne de la chair chez saint Thomas d'Aquin - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
E.Housset- le lieu de la chair - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
E.Cattin- la chair de la vie selon Jean - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Mgr Schönborn- la synodalité en question - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
soeur Marie de l'Assomption- le caractère véritable du mariage de Marie et Joseph selon Saint Thomas d'Aquin - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier