Actualité du religieux

M. Jean DUCHESNE
Résurrection de la chair - n°87 Janvier - Février 1990 - Page n° 71

La modernité, le libéralisme, la laïcité, comme on voudra nommer le courant qui pensait avoir définitivement marginalisé ce qui est religieux, rencontre des limites inattendues au moment ou il allait croire à son succès.

 

Ce qu'il est convenu d'appeler l'actualité religieuse se porte bien. Les « affaires » se multiplient, au point qu'il serait périlleux d'entreprendre d'en dresser la liste exhaustive. Elles peuvent apparaître, en gros, de trois ordres. Les unes sont des querelles internes à l’Eglise, où l'opinion publique est prise comme témoin, voire comme juge. Les autres illustrent plus directement les difficultés de la relation entre le christianisme et la cité sécularisée, surprise par la vitalité d'un protagoniste qu'elle supposait condamné par le mouvement de l'histoire. Enfin, les choses sont encore compliquées par le fait que d'autres confessions se manifestent, notamment l'islam, mais aussi le judaïsme.

La première réflexion que peut inspirer cette effervescence est que la modernité, le libéralisme, la laïcité comme on voudra nommer le courant qui pensait avoir définitivement marginalisé ce qui est religieux , rencontre des limites inattendues, paradoxalement au moment où il semble n'avoir plus d'ennemi.

Certes, les droits de l'homme et la démocratie sont des valeurs toujours irremplaçables et bien cotées, même si lebicentenaire n'a guère permis d'en apprécier et célébrer le bien fondé. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 1

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Résurrection de la chair - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger