Souffrance, passion et compassion

R. P. Georges CHANTRAINE
La souffrance - n°80 Novembre - Décembre 1988 - Page n° 56

La souffrance humaine ne trouve d'issue, d'apaisement et de transfiguration que dans le Christ en son corps offert eucharistiquement pour nous ; en lui, elle cesse d'être solitaire, pour être soulagée et «consolée» (au sens paulinien du mot) par la compassion dans la communion des saints, dont le centre personnel est la Mère de Dieu, l'église immaculée.

Souffrance et personne

« Si maman cesse d’être alcoolique je croirai en Dieu» : cette réaction d'une jeune fille laisse de côté ce qu'il serait raisonnable de faire pour soigner sa maman (par exemple, amener le papa à être à nouveau fidèle à sa femme) ; elle y crie sa souffrance et son cri s'adresse à Dieu, pour le mettre à l'épreuve, du fond de sa propre épreuve qui lui paraît sans fond et vouée au désespoir.

C'est là un type de réaction humaine à la souffrance. D'autres existent. Ainsi on peut nier la réalité de la souffrance : alors soit on apprendra aux hommes à se défaire de l'illusion de l'ego individuel par le retour dans le grand Soi (Bouddhisme), soit on formera les hommes à s'accorder à la Nature grâce à l'impassibilité, l'apatheia, l'indifférence envers la souffrance (stoïcisme). On peut aussi voir dans la souffrance la révélation d'un événement ontologique : « l'homme est un dieu déchu qui se souvient des cieux ». Par sa faute, il est tombé dans ce monde-ci, il est emprisonné dans le corps. Il doit s'en délivrer en sortant du corporel ou sensible pour l'intelligible ; avec cette idée, Platon purifie une vue mythologique qui aujourd'hui resurgit : la situation actuelle de chacun est un moment d'un destin impersonnel dans un cycle de réincarnations ; la souffrance tient à une histoire antérieure que l'individu ignore ; elle peut servir à lui faire expier une erreur ou une faute antérieures et le conduire à une félicité supérieure. Dans la tragédie grecque, la souffrance se présente peut-être avec plus de pureté : elle a quelque chose de sacré. L'homme qui ignore s'il est seulement victime du destin ou s'il est aussi coupable (devant qui ?) est tenté de démesure quand il souffre. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

La revue papier est épuisée , seul l'achat de pdf est disponible

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La souffrance - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger