Le pluralisme

N° 46 Mars - Avril 1983*

Claude Bruaire : Le pluralisme des consciences et la liberté de l'infini

Problématique

Hans-Urs von Balthasar : Unité et pluralité de la théologie du Nouveau Testament

Que le Verbe ne se laisse dire qu'en paroles irréductiblement éclatées, multiples, incomplètes, tient à la figure même de l'amour, qui réclame ainsi une herméneutique contemplative et interdit toute dérive pluraliste.

Rémi Brague : Du modèle chrétien de l'unité — la Trinité

Avons-nous vraiment besoin du «pluralisme » pour rester à la fois libres et unis ? Sans aucun doute, aussi longtemps que nous ne prenons pas en considération la manière dont Dieu de Jésus-Christ est aussi unifié que pluriel. Ni polythéisme, ni monothéisme, mais un par amour.

Jean-Yves Lacoste : Le témoignage inépuisable — Notes sur le canon des Écritures

L'unité du canon dépend de l'Esprit qui inspire à l'Église un témoignage correct du Christ. Elle ne met pourtant pas en cause la pluralité des théologies néo-testamentaires qu'exige l'infinité du Christ. Cette pluralité essentielle impose à son tour de relativiser, non l'indiscutable vérité du dogme, mais son inévitable partialité.

Intégration

Jean Duchesne : La confusion du politique et du religieux — Généalogie du pluralisme

En voulant libérer l'Église, les Réformateurs ont, bien malgré eux, engendré l'idéologie pluraliste, non moins fatale au christianisme que la  confusion du politique et du religieux. Car, dès l'origine, pluralisme n'est pas tolérance. Seule rend libre la Vérité révélée et transmise.

Georges Chantraine, s.j : La « majorité morale » et les catholiques américains

Aux États- Unis, un puissant groupe de pression poursuit des objectifs dont quelques-uns ne peuvent que recueillir la sympathie des catholiques. Mais ceux-ci, parce qu'ils sont unis autour de l'eucharistie des apôtres, et d'elle seule, échappent aux étroitesses exégétiques et politiques du fondamentalisme, et peuvent ainsi travailler à un véritable pluralisme.

Clifford G. Kossel, s.j.  : L'unité spirituelle de l'Europe — hier et aujourd'hui

L'unité de l'Europe fut, dans le passé, et ne pourra sans doute être, au futur, que d'abord une unité plurielle, c'est-à-dire culturelle. Dans une telle rencontre des cultures, unifiées et différenciées, l'Église joue un rôle capital et irremplaçable : donner aux cultures la foi en Dieu incarné, donc aussi en elles-mêmes.

Attestations

Cardinal Johannes Willebrands : L'unité des chrétiens et la réconciliation des hommes

Le travail oecuménique pour l'unité des chrétiens entre eux n'est pas un luxe démobilisateur devant l'urgence eschatologique ou l'exigence de la fraternité concrète. Car le monde a besoin d'abord de se réconcilier, et qui, plus que les chrétiens, peut en donner l'exemple ? Bien plus, les chrétiens ne peuvent le faire qu'en devenant toujours plus un. L'oecuménisme est un service rendu par l'Église à tous les hommes.

Françoise Jacquin: La mission par la Trinité - Jules Monchanin

Pour risquer une mission jusqu'aux extrêmes de la pluralité — parmi l'hindouisme —, l'abbé Monchanin devait s'appuyer sur un mode d'unité si puissant, si libérateur aussi, que seule la Trinité pouvait l'accorder.

Le pluralisme des consciences et la liberté de l'infini

Claude Bruaire

Le terme de « pluralisme » nous vient d'un récent vocabulaire politique. D’usage polémique, il y exprime le refus du « parti unique », cet alibi démocratique d'un régime totalitaire. Positivement, il signifie l'admission d'une pluralité d'opinions représentées par des partis multiples, et donc la liberté d'expression, menacée cependant d'une prolifération anarchique. Parce que les mots-emblèmes de la politique envahissent le vocabulaire courant, le pluralisme déplace un sens qui devient imprécis dans d'autres domaines. C'est le cas notamment partout où il s'agit de chercher le vrai, dans la méthode comme dans les résultats.

Le présent numéro pose une seule question, mais elle est de taille, par ses enjeux: la pensée religieuse du Christianisme peut-elle, doit-elle, accueillir  le concept de pluralisme, et de quelle manière précise doit-elle le faire si elle veut éviter toutes les confusions que favorisera éventuellement le fait  qu'il est nécessaire de l'admettre en politique, quand on vit en démocratie ? Force est de remarquer, au préalable, qu'en son origine politique, précisément, le pluralisme ne signifie une tolérance systématique de multiples positions, qu'en impliquant l'unique et exclusif principe du droit des libertés, garanti par un pouvoir régi lui-même par une identique constitution. Et, par suite, une même et commune éthique du politique qui fonde et norme la législation du droit. Le multiple est exigence de l'un et de l'unique, dès lors que le droit a la liberté de l'esprit pour principe et pour règle.  [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 10

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Le pluralisme - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger