Le Ministère de Pierre

N° 144 Juillet - Aout 1999*

A l’heure où œcuménisme apparait comme un priorité incontestée, le ministère de Pierre n’intéresse plus les seuls catholiques romains. Pour l’ensemble des chrétiens de différentes confessions, il constitue la garantie donnée par le Christ lui-même de leur unité toujours à construire. Pour progresser ensemble vers l’unité, nous devons approfondir la dimension proprement théologique de la papauté dans l’histoire et la vie de l’Église.

Page Titre Auteur(s)
11 Le service de l’unité et le ministère de Pierre Étienne MICHELIN
25 La primauté pétrinienne, histoire d’une parole Roland MINNERATH
43 Le ministère de Pierre et l’évêque de Rome Wolfhart PANNENBERG
59 L’infaillibilité, borne ou exaltation du pouvoir pontifical ? L’école franciscaine face à Jean XXII Luca PARISOLI
77 Les Mouvements ecclésiaux et leur lieu théologique Joseph Ratzinger BENOÎT XVI
105 Quel avenir pour nos paroisses ? Olivier CHALINE
111 Une restructuration des ensembles paroissiaux dans le diocèse de Dijon Gérard DAMPT

Éditorial : Communio : Le service de l’unité

En se concentrant sur un aspect essentiel de la papauté, « le ministère de Pierre », Communio a voulu mettre l’accent sur le service rendu à l’ensemble des baptisés par l’évêque de Rome, successeur de Pierre, frayant ainsi le chemin qui conduit à la pleine communion dans la confession de la foi.

Thème

Étienne Michelin : Le service de l’unité et le ministère de Pierre

Le ministère de Pierre et de ses successeurs est un service d’unité dans un monde divisé, service non seulement de l’unité des chrétiens, mais de l’unité de tous les hommes, car le salut du Christ s’adresse à tous les hommes. La tension entre le mystère de Pierre et son incarnation dans les aléas de l’histoire de la papauté manifeste la continuité de l’amour de Dieu dans la discontinuité de la vie humaine, de génération en génération.

Roland Minnerath : La primauté pétrinienne, histoire d’une parole

La primauté pétrinienne est l’histoire d’une Parole reçue par l’Église : l’article présente les principales étapes qui ont marqué l’élaboration d’une doctrine qui explicite « le projet du Christ présent dans le ministère de Piere pour construire son Église dans l’unité ».

Wolfhart Pannenberg : Le ministère de Pierre et l’évêque de Rome

À l’heure où le dialogue catholique/luthérien progresse de manière spectaculaire, Communio présente le point de vue du grand théologien protestant Wolfhardt Pannenberg. D’après lui, il importe de bien distinguer les pouvoirs de primauté et de juridiction de l’évêque de Rome. C’est à cette condition que les Églises séparées pourront pleinement reconnaître, dans le successeur de Pierre, l’exercice de son ministère spécifique, celui de l’unité de l’Église universelle.

Luca Parisoli : L’infaillibilité, borne ou exaltation du pouvoir pontifical ? L’école franciscaine face à Jean XXII

Le Moyen Âge a connu deux théories de l’infaillibilité pontificale. Pour l’une, l’homme monté sur le trône de Pierre est légitimement pape : quand il édicte des règles, soutenu par l’aide de l’Esprit Saint, c’est un interprète infaillible de l’Évangile. Pour la seconde, nous ne sommes pas sûrs qu’il soit légitime, et l’infaillibilité a valeur de test : si ses décisions se conforment à la Révélation, cet homme est le vrai pape, sinon c’est peut-être l’Antéchrist. Ironie de l’histoire : l’infaillibilité peut servir à affirmer les pleins pouvoirs du pape ou à les soumettre à la Tradition.

Signet

Joseph Ratzinger : Les Mouvements ecclésiaux et leur lieu théologique

La spiritualité et l’action des « communautés nouvelles » dérangent parfois nos habitudes. Mais les nouveaux mouvements de l’Église sont la marque de l’éternelle nouveauté du christianisme. S’ils se doivent de rester fidèles à l’institution ecclésiale, celle-ci est appelée à ouvrir de nouveaux chemins de vie chrétienne pour que soit accompli en plénitude le service de l’Évangile.

Actualité : La paroisse

Olivier Chaline : Quel avenir pour nos paroisses ?

Au moment où se profilent des restructurations dans la géographie diocésaine, la réflexion sur la paroisse – à la fois territoire et communauté – soulève de multiples questions, comme en témoigne le colloque organisé par Communio le 6 février dernier.

Gérard Dampt : Une restructuration des ensembles paroissiaux dans le diocèse de Dijon

Le service de l'unité

« Partout et toujours quand Pierre ne parle pas, ce ne sont que les opinions humaines qui élèvent la voix. Mais Jésus-Christ n’a approuvé ni les sentiments vagues et discordants de la foule, ni le silence de ses élus : c’est la parole ferme, décisive et pleine d’autorité de Simon Bar Iôna qu’il a ratifiée. N’est-il pas évident que cette parole qui a satisfait le Seigneur n’avait besoin d’aucune confirmation humaine ? Ce n’est pas au moyen d’une délibération collective, c’est avec l’assistance immédiate du Père céleste que Pierre a formulé le dogme fondamental de notre religion, et sa parole a déterminé la foi des chrétiens par sa propre force et non pas par le consentement des autres. » Vladimir Soloviev, La Russie et l’Église universelle, Livre II, 95-96 (1889).

Le pape ne laisse personne indifférent. On l’admire. On le critique aussi. La personnalité de Jean-Paul II compte évidemment  pour beaucoup dans une telle audience. Mais il est sans doute le premier à savoir que son autorité ne repose pas que sur ses qualités propres. C’est sa mission qui les épanouit. Et c’est elle qui mérite réflexion, si l’on veut bien admettre que le phénomène n’est pas le simple produit des circonstances. La présente livraison de Communio n’a cependant pas l’ambition d’étudier ni même de répertorier toutes les facettes de la papauté et se concentre sur un aspect essentiel mais non pas unique : le « ministère de Pierre », sans même prétendre en faire le tour. D’autres points d’importance ne seront donc même pas effleurés, comme le lien avec la collégialité épiscopale, l’infaillibilité dogmatique, le pouvoir juridictionnel et canonique, le statut du Vatican et quantité d’épisodes décisifs dans l’histoire jusqu’à l’action du Pape actuel.

Précisons d’emblée ce que recouvre « le ministère de Pierre » : c’est le service rendu à l’ensemble des baptisés par l’évêque de Rome, successeur de celui sur lequel le Christ a explicitement voulu « bâtir son Église » et auquel il a promis « les clés du Royaume » (Matthieu 16, 17-19). Le rôle de Pierre aurait pu s’achever avec son martyre à Rome.  L’Église des premières générations après celle des apôtres n’a [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Signet

Joseph Ratzinger : Les Mouvements ecclésiaux et leur lieu théologique

La spiritualité et l’action des « communautés nouvelles » dérangent parfois nos habitudes. Mais les nouveaux mouvements de l’Église sont la marque de l’éternelle nouveauté du christianisme. S’ils se doivent de rester fidèles à l’institution ecclésiale, celle-ci est appelée à ouvrir de nouveaux chemins de vie chrétienne pour que soit accompli en plénitude le service de l’Évangile.

Actualité : La paroisse

Olivier Chaline : Quel avenir pour nos paroisses ?

Au moment où se profilent des restructurations dans la géographie diocésaine, la réflexion sur la paroisse – à la fois territoire et communauté – soulève de multiples questions, comme en témoigne le colloque organisé par Communio le 6 février dernier.

Gérard Dampt : Une restructuration des ensembles paroissiaux dans le diocèse de Dijon


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 20

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Le Ministère de Pierre - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
La primauté pétrinienne - pdf 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier
les mouvements ecclésiaux et leur lieu théologique - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger