La sainteté de l'art

N° 44 Novembre - Décembre 1982*

Claude Bruaire : Création et inspiration

Problématique

Hans-Urs von BalthasarBeauté du monde et gloire de Dieu

Malgré sa finitude et sa diversité, la beauté de ce monde n'est pas sans rapport à la gloire infinie qui est le propre de Dieu — laquelle se révèle dans l'icône paradoxale du Fils crucifié et ressuscité. L'art chrétien a pour tâche redoutable de laisser transparaître la Gloire divine sur la beauté aussi bien que sous l'horreur en ce monde.

Rémi Brague : Le chef-d'oeuvre de Dieu

L'art chrétien – qui est d'abord l'art du Dieu qui se révèle en un mythe vrai – a pour centre l'oeuvre même du Christ. Aussi nous propose-t-il moins un spectacle à contempler, qu'une oeuvre à laquelle participer.

Jean Mouton : L'art en état de grâce ?

Sortir de l'enclos du sacré pour accéder à l'autre — donc à Dieu — tel est le principe même de l'art religieux. La grâce esthétique y devient indissolublement la grâce d'aimer.

Intégration

Thomas de Konninck : Pour l'amour de la beauté

Pourquoi aimons-nous la beauté, au lieu de simplement la contempler ou même la désirer ? Parce qu'en elle se manifeste Dieu, et que nous sommes ordonnés à l'amour de Dieu.

Christoph von Schönborn : Sur la querelle des images à Byzance

Les défenseurs de la théologie de l'icône savaient aussi bien que les iconoclastes que l'image du Christ ne peut, en aucun cas, être tenue pour une oeuvre d'art, une « création » de l'artiste. Elle ne devient théologiquement légitime et pensable que comme un don de Dieu, donc une source de grâce. Ce qu'indique le thème traditionnel de I'« image non faite de main d'homme ».

Rodolfo Balzarotti : La crise de l'art au XXe siècle

Depuis la « révolution » du début du siècle, l'art oscille entre l'abstraction et l'hyperréalisme. L'artiste ne semble s'être libéré des pesanteurs socio-culturelles que pour devenir l'esclave de son intellectualité. La gratuité est alors pervertie en tyrannie du hasard et de l'absurde, ou en technique ésotérique. L'artiste souffre de sa solitude et ne peut qu'exceptionnellement faire sentir la saveur du réel et de l'être

Guy Bedouelle : Le sacre du cinéma

Le cinéma ne montre pas ce qui se voit, il révèle ce qui ne se voit pas. D'où la possibilité de filmer la seconde naissance des hommes, la naissance selon l'esprit. Réflexions sur le livre récent d'H. Agel.

Sayed Haider Raza : Voir au-delà de savoir

L'expérience d'un peintre contemporain, enracinée dans la tradition spirituelle de l'Inde, confrontée à l'histoire de l'art et poursuivie dans une recherche non-figurative.

Attestations

Denys Coutagne: Ecrire sans péché mortel ? - Julien Green

Pour écrire, faut-il sonder le péché ? Et l'écriture même, prométhéenne et futile à la fois, ne constitue-t-elle pas un péché ? Mais la grâce aussi se laisse écrire (et lire) – et d'abord dans la Bible.

René Gallet : L'au-delà de la violence - William Golding

Double analyse du mécanisme de la création artistique, décrit ici par William Golding dans son roman La nef, et révélé dans l'oeuvre même du romancier : l'artiste doit dépasser la violence mortelle de l'affirmation de soi pour laisser s'exprimer quelque chose de l'infinie « créativité » divine.

Signet

Servais-Théodore Pinckaers : Le sermon sur la montagne et la morale

On parle souvent des béatitudes comme somme et fondement de la morale chrétienne. Saint Augustin et saint Thomas d'Aquin l'avaient déjà bien vu. Et ils ont montré que le Sermon sur la montagne n'autorise pas à séparer la morale de la prière, de la spiritualité et donc de l'action de l'Esprit Saint, comme si, pour le chrétien, elle pouvait se fonder sur la seule raison.

Création et inspiration

Claude Bruaire

L’art n'est-il pas de l'homme, fruit de sa liberté inventive, tandis que la sainteté est de Dieu, et le sacré appartenance au divin ? Il le semble bien. Mais alors le sacré ne serait pas a l'autre » de l'art, et plutôt le « tout-autre ». Ainsi est mis en question, d'entrée de jeu, l'a art sacré » comme, problème initial de cette recherche de Communio. Que veut-on désigner ainsi ? Des oeuvres d'art « consacrées » au divin ? Mais « consacrer » veut-il dire ici attribuer, concéder en partie, appliquer l'art au religieux ? Ployable en tout sens, à tout thème, à toute fin, l'art pourrait de la sorte, éventuellement, servir l'expression religieuse, culturelle, liturgique. Dès lors, l'art serait une technique, un ensemble de moyens acquis pour une fin utile. Art et technique ne sont-ils pas un seul et même mot dans le grec de nos philosophes ? Nul besoin, par conséquent, d'être croyant pour faire oeuvre d'art sacré — de même que l'athée serait capable de théologie pourvu qu'il soit expert en logique ! Rien pourtant n'est plus contradictoire avec l'artiste que l'employeur d'une technique, si talentueux qu'il soit, Non que l'artiste doive ignorer son métier ; il doit l'apprendre, le posséder, le dominer. Mais jamais le savoir, le savoir-faire ne feront un artiste. Il y faut autre chose, tout autre chose, que la tradition nommait inspiration. Vocable insubstituable de l'esprit. Non pas l'esprit libre de l'artiste qui lui permettrait de se dire cause de son oeuvre. En aucun sens de ce mot l'artiste n'est l'origine de l'art, à moins d'être un. copiste, ou l'essayiste d'un procédé — à moins précisément de ne pas être artiste. Ce dernier n'est pas l'artisan qui opère sur commande ou par caprice. L'artiste ne fait oeuvre d'art que s'il ne peut s'y soustraire, [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Servais-Théodore Pinckaers : Le sermon sur la montagne et la morale

On parle souvent des béatitudes comme somme et fondement de la morale chrétienne. Saint Augustin et saint Thomas d'Aquin l'avaient déjà bien vu. Et ils ont montré que le Sermon sur la montagne n'autorise pas à séparer la morale de la prière, de la spiritualité et donc de l'action de l'Esprit Saint, comme si, pour le chrétien, elle pouvait se fonder sur la seule raison.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 20

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La sainteté de l'art - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
L'au-delà de la violence - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger