La guerre

N° 114 Juillet - Aout 1994 - Page n° 33

Norbert LOHFINK La "Guerre sainte" et le bannissement" dans l'Ancien Testament

Dieu érige une souveraineté sans violence, tandis qu'au prix du sacrifice de son fils, il laisse s'épuiser dans le monde la violence qui se dresse contre son plan de salut.

La «guerre sainte » dans l'Ancien Testament

À chaque fois qu'un groupe fondamentaliste islamique de l'Algérie à l'Iran proclame de nouveau la « guerre sainte » ou que la barbe ondulante d'un ayatollah apparaît sur les écrans, nos médias ont l'habitude d'évoquer des associations avec l'Ancien Testament, comme avec la phrase «oeil pour oeil, dent pour dent» ou avec ce mot-clef de «guerre sainte ». Des mises aux points ou des points de vue nuancés apportés par le courrier des lecteurs ne servent à rien. À la première occasion les mêmes rédacteurs impriment une nouvelle variante de la même ignorance. Dans ce qui suit, il ne m'est naturellement pas possible de traiter des conceptions islamiques de la guerre. Mais qu'en est-il de la « guerre sainte » dans l'ancien peuple d'Israël ?

Ce terme n'existe pas dans les écrits bibliques. L'expression la plus proche serait la tournure « sanctifier une guerre » dont on trouve l'emploi dans un texte prophétique ironique du Livre de Joël. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
15.67 2.10 16.00 Stock: 40

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La guerre - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger