La foi en un Dieu créateur et les récents développements de la cosmologie

Wolfhart PANNENBERG
Au-delà du fondamentalisme - n°158 Novembre - Décembre 2001 - Page n° 79

Créé par Dieu, le monde possède une unité. Cosmologie, philosophie et théologie se rejoignent ainsi dans la réalité désignée par le concept de monde. A la théologie de nous faire comprendre que la création du monde par Dieu « au commencement » doit être pensée à la fois comme inauguration radicale, et comme création continuée. L'apparition de formes nouvelles par le moyen d'anciennes n'empêche nullement Dieu d'en être le Créateur immédiat. Le « souffle » qui désigne dans la Bible l'Esprit de Dieu s'accorde aujourd'hui avec le concept cosmologique de « champ ». Il s'agit de plus que d'une métaphore. A toutes les époques, la théologie et la cosmologie s'efforcent d'entre-exprimer la réalité de la création.

 

Au Moyen Âge, la foi chrétienne en la Création incluait, comme le récit biblique de la Création au premier chapitre
de la Bible, un commencement du monde dans le temps. Bien souvent, même, on fixa l’âge du monde à 6 000 ans. En soutenant la thèse d’un commencement du monde dans le temps, la doctrine chrétienne s’opposa dès l’Antiquité à des conceptions philosophiques comme celle d’Aristote, pour lequel le cosmos, certes limité dans l’espace, est pourtant sans commencement ni fin dans le temps. La théologie chrétienne du Moyen Âge considérait, eu égard à l’autorité d’Aristote, l’affirmation d’un commencement temporel du monde comme un article de foi qui ne pouvait être rationnellement prouvé.

Depuis le début de l’époque moderne, la conception d’une étendue illimitée du monde dans l’espace gagna de plus en plus de partisans. La thèse de Giordano Bruno sur l’infinité du monde sembla confirmée lorsque les astronomes découvrirent l’étendue de l’univers dans l’espace. Au XVIIIe siècle, la thèse kantienne d’une production purement mécanique de notre système planétaire rendit même la croyance en un commencement temporel de l’univers de plus en plus invraisemblable. Ce n’étaient plus seulement les commencements de notre histoire terrestre qui débordaient de plus en plus distinctement hors de l’espace-temps des 6 000 ans qui devaient, selon le point de vue précédent, s’être écoulés. L’âge des étoiles fixes et des galaxies semblait dépasser de loin celui de notre système planétaire [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 15

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Au-delà du fondamentalisme - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger