L'Eglise et la Grande Guerre

N° 227 Mai - Aout 2013 - Page n° 141

M. Yves-Marie HILAIRE Les conséquences religieuses de la guerre

Renversant les empires, la Grande Guerre a modifié les rapports Église-États. Elle a créé des rituels pour les morts et les anciens combattants et, en France,réintégré le clergé dans la sociabilité masculine. Les grandes religions ont dû s’adapter au monde tourmenté né des traités, tandis que se déchaînait la persécution soviétique et que croissaient les tensions entre juifs et musulmans. Chez les laïcs chrétiens, le militantisme est en plein essor.

 

La Première Guerre mondiale commencée par les puissances européennes majoritairement colonisatrices concerne peuples et religions du monde entier du fait de l’aspect total de l’affrontement qui ébranle économies, sociétés et civilisations. Des populations diverses des cinq continents sont appelées à participer au conflit d’une manière ou d’une autre. Des décisions prises par les belligérants face à la révolution bolchevique de 1917 ou en quête d’allié s et de ressources humaines prolongent la guerre à l’Est jusqu’en 1921 et au Proche-Orient jusqu’en 1922, bien au-delà des armistices de 1918. Dans ce drame interminable se trouvent impliqués à l’intérieur des nations les membres des diverses confessions chrétiennes, les athées soviétiques persécuteurs des religions, les musulmans et les juifs. La Grande Guerre marque profondément l’histoire des religions et laisse dans ce domaine des traces qui demeurent parfois jusqu’à nos jours. Le meilleur exemple en est la Déclaration Balfour, du nom du ministre des Affaires étrangères britannique, qui prévoit le 2 novembre 1917 l’établissement en Palestine d’un foyer national du peuple juif. Les Anglais mettent alors en place, sans bien s’en rendre compte, la source de la rivalité intolérante pour la possession de la terre des détenteurs de la langue sacrée, les Arabes, et du peuple élu par Dieu, le futur Israël, rivalité belliqueuse qui sera bientôt centenaire. Très tôt après la déclaration Balfour, le Saint-Siège, soucieux du libre accès aux lieux saints et préoccupé par les tensions judéo-arabes, s’inquiète de la naissance éventuelle d’un État confessionnel juif. Le catholique Hubert Lyautey, futur maréchal, grand serviteur de la République française [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
17.63 2.10 18.00 Stock: 37

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'Eglise et la Grande Guerre (en pdf) - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier