Christianisme et tragédie

N° 271 Septembre - Octobre 2020 - Page n° 25

M. Jan-Heiner TÜCK Mourir pour autrui— Préfigurations de la Passion dans la tragédie grecque : l’Alceste d’Euripide

 Non seulement la philosophie grecque, mais aussi les tragédies antiques offrent des points de connexion pour la foi chrétienne. Le motif de la mort pour autrui peut être interprété comme une préfiguration de la croix, comme le montre l'exemple du drame Alceste d'Euripide. Euripide combine le motif de mourir pour les autres avec le motif de surmonter la mort par la lutte. Ces deux motifs peuvent être mêlés dans la christologie : sur la croix, le Christ a pris notre place pour nous racheter, dans le Descensus ad inferos, il a montré sa solidarité salvatrice avec les morts. L'acte de révélation de l'amour indulgent de Dieu est ainsi réalisé.

Il est commun de penser que les Pères de l’Église auraient surtout repris le fonds de pensée de la philosophie grecque et vertement rejeté les mythes des poètes. Les mythes de dieux trop humains furent déjà critiqués, comme tout le monde sait, par les présocratiques, mais aussi par Platon et Aristote. Xénophane disait :

Mais si les boeufs ou les lions avaient des mains, pour dessiner de leurs mains et faire les oeuvres des hommes, les chevaux dessineraient des figures de dieux semblables aux chevaux, et les boeufs aux boeufs, et leur feraient des corps pareils à la forme qu’ils auraient eux-mêmes…

Platon radicalise la critique des représentations anthropomorphes des dieux en donnant à l’Un divin les attributs de l’unité, de la bonté, de la plénitude et de l’immutabilité. Philon d’Alexandrie qui reçoit le concept de Dieu purifié par la philosophie plaide en conséquence pour une interprétation allégorique des déclarations anthropomorphes de la Bible : « Dieu n’est pas comme un homme » (Nombres 23, 19 LXX). Lorsque la Bible parle de son visage, de son souffle, de ses mains, de son dos, il ne faut pas l’entendre littéralement. Les Pères de l’Église aussi se laissent influencer par les standards de la doctrine philosophique de Dieu. Ils partagent la critique du panthéon des dieux tel qu’il se trouve dans la mythologie des poètes et associent le monothéisme biblique au concept philosophique de l’Un divin.

L’image d’une coalition qui associe la théologie des Pères de l’Église et la philosophie grecque contre les mythes des poètes est cependant lacunaire et doit être complétée. Car il existe bel et bien quelques motifs mythologiques auxquels la théologie chrétienne primitive s’est confrontée de façon constructive – le patrologue Hugo Rahner (1900-1968) en particulier l’a expressément démontré dans nombre de ses travaux à l’université d’Innsbruck. Dans les épopées d’Homère, mais aussi chez les poètes tragiques grecs, ils trouvèrent d’admirables lieux de rapprochement dont ils usèrent pour traduire la foi chrétienne dans l’horizon grec de culture et de pensée. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 49

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
sommaire - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Christianisme et tragédie - couverture - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Christianisme et tragédie - pdf dynamique 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
TÜCK: Mourir pour autrui— Préfigurations de la Passion dans la tragédie grecque : l’Alceste d’Euripide - pdf 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier
ARMOGATHE : L’Euripide chrétien - pdf 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier
ZANIN : Tragique chrétien et tragédie - pdf 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier
LEFEBVRE : La grande tragédie biblique - Réflexions sur le concept débattu de "tragique" - pdf 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier
MOONS : Congar et Vatican II – symbole d’une Église en conversion. - pdf 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier
FAMEREE : Yves Congar- Un itinéraire pionnier en ecclésiologie et œcuménisme - pdf 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier
ARTEAGA : Yves Congar et l'Esprit saint - pdf 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier
BIERINGER : «Et le monde vacilla …» L’influence de la liturgie catholique sur la littérature contemporaine de langue allemande - pdf 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier
CONGOURDEAU : Est-ce Dieu qui envoie les pandémies ? Trois témoignages du premier millénaire chrétien: Cyprien, Basile et Anastase 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier