Sauver la nature?

N° 272 Novembre - Décembre 2020 - Page n° 31

M. Rémi BRAGUE De la nature à la création, et retour

Pour "sauver la nature", elle faut qu'elle soit englobée dans le dessein divin de salut, donc qu'elle soit création. Mais Dieu doit avoir créé une nature dont les lois stables préfigurent et rendent possible l'identité des personnes avec lesquelles il veut faire alliance. Prendre soin de la nature sera pour le chrétien un respect pour sa soeur aînée.   

Sauver la nature ? Associer ces deux termes n’est pas possible sans une certaine audace. C’est en effet dans le registre religieux que la notion de salut prend son sens le plus authentique. Voir la nature à la lumière de la religion, c’est la voir comme création. Il me faut donc commencer par là.

Le lieu de l’idée de création

Avant de tenter de parler de la notion de création, il me semble indispensable de poser une question préalable : à quel domaine cette notion ressortit-elle ? S’agit-il de science de la nature ? De théologie ? D’exégèse biblique ?

Je propose de distinguer trois domaines de concepts, que j’appellerai cosmographie, cosmogonie et cosmologie. Je résume ici des développements que j’ai exposés ailleurs il y a déjà vingt ans. Je dis donc : j’appelle « cosmographie » une description du monde ou un portrait de celui-ci ; j’appelle « cosmogonie » un récit sur la genèse du monde. Ce faisant, je me borne à faire dire à l’étymologie ce qu’elle dit, tout ce qu’elle dit, et rien que ce qu’elle dit : le grec graphein signifie écrire ou peindre, au sens de dessiner une image ; gonos, dans la même langue, signifie l’engendrement, l’acte de faire naître.

Le troisième concept, « cosmologie » demande un peu plus d’explications  car je le prends en un sens qui dissipe la confusion dont il est souvent l’objet, et qui le mêle aux deux autres membres du trio conceptuel que j’ai mentionné. J’entends donc par « cosmologie », là aussi en fidélité à l’étymologie mais en la creusant un peu, un discours, ou même une impression vécue du monde qui exprime ou suppose un « sens » (logos) de celui-ci. Alors que dans les deux premiers, le sujet qui entreprend de décrire ou de raconter, le peintre ou le narrateur, reste extérieur à l’objet qu’il peint ou raconte, il est lui-même inclus dans la recherche de sens qu’implique une cosmologie. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir les prochains numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 44

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Sauver la nature? - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Florian Michel: Ecologie intégrale, écologie politique, christianisme- Remarques historiennes - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Rémi Brague: De la nature à la création , et retour - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Paul Colrat : Sauf la nature- De l'écologie à la sotériologie - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Jean-Luc Marion : Habiter notre terre - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Isabelle Rak : Quand la science nous apprend la patience - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Fabrice Hadjadj : Valeur et signification du blob - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier
Ivica Zizic : Exaudi orationem meam - La prière dans la musique d'Arvo Pärt - pdf 3.43 2.10 3.50 Ajouter au panier