Le sacrifice eucharistique

N° 59 Mai - Juin 1985 - Page n° 4

Hans Urs VON BALTHASAR Don du Christ

LE MYSTERE de l'Eucharistie, auquel ce cahier est consacré, a été nommé par le dernier Concile la « source et le sommet de toute la vie de l'église », « la source et le sommet de l'évangélisation », le sacrement « dont l'accomplissement accomplit l'église », de telle sorte que « l'église en tire constamment sa croissance et sa vie ». Ces quelques citations suffisent à le montrer : nous abordons ici quelque chose de tellement central qu'il ne saurait être question de le traiter en un seul numéro. Nous ne pouvons présenter que des aspects fragmentaires. Contentons-nous, dans cette courte introduction, d'établir quelques points essentiels, que nous n'avons ni le droit ni l'intention de remettre en question, et d'où on peut tirer une série de questions.

NOUS considérons que les points suivants ont été établis par la tradition de l'Église:

 

1. Le don de soi du Fils de Dieu, accompli comme une mission du Dieu trinitaire, englobe le monde entier. Au sens étroit, ce don commence avec l'Incarnation et atteint son sommet dans la Passion, car Jésus-Christ, par obéissance, s'y présente devant Dieu le Père, chargé de tout le péché du monde, afin par là de « réconcilier le Ciel et la Terre ». Cet acte, qui vise le monde entier, englobe l'Église d'une façon toute particulière, et l'acte de don de soi de Jésus lui est confié.

 

2. Par suite, la célébration de l'Eucharistie par l'Église reste essentiellement rapportée au don de soi du Fils sur la Croix (comme le dit saint Paul : «chaque fois que vous mangez de ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur »). Ce rapport ne signifie en aucun cas que l'événement de la Croix serait accompli à nouveau, ou qu'on ajouterait quelque chose qui ferait nombre avec l'unique don de soi du Christ (dès la Cène, les disciples sont déjà inclus par avance dans sa Croix) ; mais on peut parler d'une « re-présentation » (c'est là le sens plein de memoria, d'anamnèsis dans « faites cela en mémoire de moi »). - 3. Il ne fait aucun doute que cette re-présentation reste un mystère impénétrable qui, comme le dit le Concile de Trente, peut être exprimé « d'une façon tout à fait convenable» par l'idée selon laquelle les espèces du pain et du vin sont transformées quant à leur substance en le corps vivant du Christ comme homme-Dieu (en sa « chair » et son « sang »), en un mot, transsubstantiées. La question de savoir si l'on peut trouver une expression capable de cerner de plus près le mystère peut être laissée ouverte.

 

...

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 5

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'unité de l'eucharistie - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Le sacrifice eucharistique - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger